Aller au contenu principal

La Saint-Valentin reggae de DJ Vadim

Love Tunes, Reggae Music.

Par Jean Morel

Dans l'enfer de la dépense que représente la Saint-Valentin, il existe néanmoins quelques aspects positifs, notamment des musiciens qui s'amusent à réaliser des mixtapes spéciales. A travers le monde, des DJs profitent de cette période pour dévoiler leur corde sensible.

Dans ce registre, il y a un prodige d'origine russe qui nous bluffe à chaque fois,. Cest en l'occurrence DJ Vadim, et sa mixtape d'amoureux 100% reggae, avec notamment ce registre caractéristique qu'est le Lover's Rock, un dérivé plein d'amour du style reggae qu'on appelle rocker, dont l'un des plus grands représentants fut John Holt. 

Afn d'introduire votre écoute, il convient de rapidement définir ce dernier. 

Le Lover's Rock : le reggae de l'amour

Pour tenter d'expliquer ce qu'est le lover's rock,  Il faudrait commencer par dire que ce style découle naturellement des techniques d’enregistrement de Bunny Lee, qui avait un style propre, le flying cymbal style, consistant à enregistrer les cymbales plus fort que le reste, avec un léger décalage qui donnait davantage de groove. 

Cette façon de mixer les batteries aura un impact colossal, puisque toute la révolution disco en découle. En effet, c’est toute une partie du son américain qui va se l’approprier, le Philly’s Sound, ce son de funk typique de Philadelphie dont toute la disco s’insipirera par la suite.

Mais le style Rockers apparait réellement en Jamaïque entre 1977 et 1980. C’est un rythme de batterie qui cherche à se distinguer du  précédent rythme du reggae qu’on appelle le One Drop, et qui s'obtient en frappant les 4 temps d’une mesure musicale à la batterie et en y ajoutant une caisse claire très tonique.

Le rockers : un nouveau ryhtme de batterie

Le style Rockers est quant à lui plus efficace, plus rentre-dedans. C'est une innovation rythmique que l'on attribue à Jo Jo Hookim, et son groupe qui travaillèrent longtemps sur un nouvel enchainement de batterie pour faire bouger le reggae.

Une fois trouvé, persuadés de tenir entre leurs mains une révolution musicale, ils créèrent un studio pour enregistrer d’après cette technique et le nommèrent Channel One, qui a été un haut lieu de rencontre de musiciens jamaïcains. 

Une fois ce nouveau rythme assimilé, beaucoup de voix jamaïcaines y ont associé des mots doux, ont chanté l'être aimé ou parti. En effet, la dénomination de Lovers du style Rocker est toute simple : elle est due à la douceur du chant et au thème de prédilection de ces chansons, l'amour bon sang, parce qu'après tout, il n'y a que ça de vrai.

Visuel : (c) DR