Aller au contenu principal

L'Erreur 451 : le code d'un site censuré

Après l'erreur 404, la 503, la 301, voici la 451.

Par Sophie Marchand

Si vous voguez sur internet vous êtes forcément déjà tombés nez-à-nez avec une erreur 503, une 404 ou une 301 qui sont des codes HTTP signalant qu'un site est tombé. Or dans la liste de ces codes, un petit nouveau va faire son entrée, symptôme de notre époque : la 451 soit "Unavailable For Legal Reasons". Le choix de ce nombre n'est pas anodin puisqu'il renvoie à l'oeuvre Fahrenheit 451, livre qui décrit un monde où la lecture est prohibée et où la censure est généralisée. Et ce code a été choisi pour désigner des erreurs bien précises : celles de sites bloqués par demande légale, c'est-à-dire par décision des autorités compétentes (un gouvernement, par exemple). Bien que rien n'oblige les autorités légales à spécifier les motifs de fermeture ni même à spécifier qu'il s'agit d'une 451 (autorisant donc à cacher les véritables motifs de bloquage), l'erreur devrait être, dans les cas suivant les règles du jeu, accompagnée d'une notice expliquant la raison à l'origine de cette décision. 

Cette idée, soumise il y a quelques années à l'Internet Engineering Task Force (IETF) vient d'être acceptée, et l'on gage qu'en contexte d'Etat d'urgence généralisé, elle devrait servir.