Aller au contenu principal

L'archéologie sonore

Réécoutez près de 10 000 cylindres phonographiques !

Par Sophie Marchand

Alors que nous sommes encore familiers de la cassette audio, du vinyle ou du mini-disque, il existe un support dont on a bien perdu la trace : le cylindre phonographique. Constitué en étain, puis développé en cire dès 1887 par Thomas Edison, il fonctionnait à l'époque sur phonographes puis sur des graphophones. 

Or depuis quelques années, des numérisations d'enregistrements datant de la fin du 19ème siècle apparaissent en ligne et nous permettent de découvrir la voix de Tolstoï ou de Tchaikovski. Mais grâce à l'université de Santa Barbara et à son immense effort de numérisation, on peut désormais parcourir quelques dizaines de milliers d'archives. Au total, ce sont près de 10 000 cylindres qui ont été conservés et convertis de façon à ce que nous puissions découvrir leur contenu sur nos supports modernes. Et l'on découvre de la musique classique, des tirades, des langues étrangères, des discours, des archives personnelles. 

Amusez vous bien en fouillant ici, entre des morceaux hawaïens, du jazz, du marimba ou des groupes vénitiens. 

Via OpenCulture