Aller au contenu principal
Peinture à la chantilly

Peinture à la chantilly

Alcôves à la crème.

Par Jean Rrouzaud

Jean Honoré Fragonard ( 1732-1806), fut sous Louis XV, une sorte de peintre décorateur suggestif et doué, censé apporter la touche de sensualité et de libertinage par des panneaux peints pour petit salons, alcôves et appartements privés .

Car Louis XV fut un grand amoureux, un sensuel entouré de maitresses et de plaisirs. Et l’art de son temps a suivi avec aussi Boucher ou Greuze et en littérature : Diderot, Laclos… Et l’amour comme philosophie, le plaisir comme accomplissement.

La peinture de Fragonard est unique, toute en ondulations, vagues, frissons, on croit voir des plumes, et surtout des pâtisseries ! Les femmes y sont peintes comme des gâteaux : chairs de crème, coiffures de chantilly, tétons de fruits confits…

Tous les dégradés de tons nous évoquent macarons, éclairs, religieuses et surtout des meringues. Tout chez Fragonard est nappé de crème anglaise, d’œufs battus en neige et de suave sucre en poudre.

 

 

Les chairs ont des tons de poires, de pèches de pommes, auxquelles viennent s’ajouter des cerises et des fraises, et du lait d’amande. Des ciels de myrtilles et des végétations de pistaches, de citrons, figues et grenades.

Le corps et le sexe vus comme des gâteries. Cette France polissonne, libertine et portée sur les plaisirs simples de la caresse et de la sensualité va cependant connaitre une fin brutale. 

 

 

Sous Louis XVI, Fragonard est directeur du Louvre et des ses collections. Mais bientôt la révolution stoppe le rêve des aristocrates de vivre comme des sultans.

La maitresse d’amour est remplacée par la révolutionnaire passionaria. L’empire achève de militariser la France : le soldat détrône le libertin décadent, égoïste, citoyen inutile à la nouvelle nation . Alors, voir aujourd’hui cet instant d’abandon, de charme, de délicatesse - ou l’on peint sans complexe des seins et des fesses comme des meringues - est un moment étrange de rupture du temps, à vivre comme un drôle de rêve.

FRAGONARD amoureux galant et lbertin . jusqu’au 24 Janvier

Musée du Luxembourg . 19 , rue de Vaugirard . 75006 . Paris

* Fragonard venait de Grasse, petite patrie des fleurs et des parfums.

PS : Chaque panneau pour alcôve privée représentait souvent une des étapes, de la séduction, puis de l'action comme une BD. Véritable mode d'emploi du libertinage en vigueur.