Aller au contenu principal

Il y a 15 ans, Radiohead lançait Kid A, le premier album en pré-écoute sur Internet.

Visionnaire.

Par Jean Morel

2000 est l'année où le successeur attendu de Ok Computer allait voir le jour. Quatrième album studio d'un groupe attendu comme le messie. Or, au grand dam de leur maison de disque, Capitol records, le groupe ne veut faire ni interview, ni clip, ni proposer de single radio… Un processus promotionnel qui paraît être le seul valable à l'école.

La solution et la campagne de promotion la plus intelligente de l'époque va venir d'une jeune femme Robin Sloan Bechtel, qui s'occupe alors d'une section un peu dépréciée à l'époque, la division web du label.

Comme le raconte Slate, « Robin Sloan Bechtel s'occupe alors de la division web du label, après avoir longtemps fait des photocopies et des cafés. Ses principales réussites: sortir un économiseur d'écran mettant en scène les Beastie Boys ou un site Internet pour le groupe de heavy metal Megadeth, mais aussi faire de Duran Duran le premier groupe à sortir un single en ligne. »

Si sa section n'était pas considérée, c'est pourtant elle qui va faire du lancement de Kid A un incroyable succès, en diffusant l'album sur le net, 3 semaine avant sa sortie, une folie jamais réalisée jusqu'à présent.

Une stratégie qui misait sur le bouche à oreille. Un site est créé, il inclut un player qui permet d'écouter le disque, et de l'embedder.

1000 sites évoquent ce disque, le tout sans réseaux sociaux, et avec une qualité de connexion qui ne permettait pas un rapidité d'écoute optimale. Le disque est pourtant écouté plus de 400 000 fois sur la toile, notamment par des critiques de sites internet qui se monte, et une d'entre elle particulièrement, absolument dithyrambique, signé par un site qui n'est alors rien du tout : PitchFork…

Dès les premiers jours, l'album se vend à 207000 exemplaires, l'ère du streaming promotionnel allait pouvoir commencer.