Aller au contenu principal

La lettre ouverte d'Omar Souleyman à la Syrie

"Notre peine pour la Syrie ne cesse de s’accroitre…"

Par Jean Morel

Dans la grande perversion dont font souvent preuve nos sociétés occidentales, Omar Souleyman fait partie des syriens que l'Europe accueille volontiers sur ses terres. Musicien émérite qui défend ce mélange entre musique traditionnelle syrienne et claviers électroniques qui tendent vers ce que toute le monde a tendance à ranger dans le grand fourre-tout d'Electro Chaabi. Il est aujourd'hui un des grands représentant de l'incroyable richesse culturelle syrienne, et en assume le rôle dans une lettre ouverte à son pays, couplée à une levée de fonds pour apporter de l'aide à ses compatriotes.

Voici sa lettre.

Notre peine pour la Syrie ne cesse de s’accroitre…

Depuis l’édition de mars 2013 du SXSW et avec l’aide de nombreux amis, les concerts de Omar Souleyman ont été et continueront d’être dédiés au peuple syrien qui fuit la guerre dans l’espoir de trouver une vie meilleure ailleurs. Omar Souleyman est lui-même un réfugié, mais pas un exilé tentant seul de subvenir au besoin d’une famille de 30 personnes. Ensemble et en accord avec tous ses promoteurs, il prévoit de lever des fonds dans le but d’aider les réfugiés fuyant la situation en Syrie.

Nous travaillons actuellement avec de nombreuses associations, en nous focalisant sur celles fournissant directement des soins médicaux d’urgence pour celles et ceux qui en ont le plus besoin, durant ce long, pénible et dangereux périple vers la vie dont ils rêvent.

La Syrie était un paradis sur Terre pour nous tous il y a encore peu, et il n’y a pas de raison que ce ne soit pas le cas prochainement, très bientôt. En attendant, nous devons tous nous entraider autant que nous le pouvons, et démontrer au monde, par l’histoire et la compréhension, la véritable cause de toute cette souffrance actuelle.”