Aller au contenu principal

"Karma Police", ôde à la surveillance

Quand les renseignements anglais ironisent sur leur programme d'espionnage.

Par Sophie Marchand

"Karma Police" est un hymne pour les fans de Radiohead, un titre phare de l'album Ok Computer sorti en 1997. Et si déjà à l'époque le morceau, inspiré de 1984 de George Orwell, dénonçait la surveillance de masse, son message prend aujourd'hui tout son sens.

Car l'ironie et l'humour des services de renseignements britanniques les ont poussés à nommer leur opération de surveillance massive "Karma Police". C'est The Intercept, un site lanceur d'alertes, qui a révélé le contenu et l'intitulé de cette vaste démarche de surveillance qui vise à contrôler les habitudes des internautes et à créer des fichiers sur leurs utilisations quotidiennes des réseaux sociaux, de radios en lignes ou de sites porno. Et l'on devient tous coupables et fichés sans motifs. 

Allez, pour savourer cette bonne nouvelle, et pour admettre qu'on aurait pu voir tout cela venir, replongeons dans le titre "Karma Police".