Aller au contenu principal

Cours de rattrapage aléatoire avec Google

Mi-musée virtuel, mi-banque de données historiques, l’institut culturel de Google vient de rejoindre la toile.

Par Mathilde Serrell

Ce matin dans le Grand Mix, Mathilde vous posait la question suivante: Google rend-t-il con ?

La question fleurit comme un marronnier sur les Internets depuis quelques années. Au lieu d’utiliser notre disque dur mental pour retenir les informations, c’est sur Google que nous allons les rechercher inlassablement. On ne mémorise plus l’info en soi mais l’endroit où elle se trouve. Une intelligence différente, adaptée aux nouveaux outils, mais pas forcément moindre.

Au final, Google ne rendrait pas forcément plus con… Et avec le Google Cultural Institute, on risque même de le devenir un peu moins ! Mi-musée virtuel, mi-banque de données historiques, l’institut culturel de Google vient de rejoindre le réseau. Le site propose une frise chronologique rassemblant 42 histoires survenues entre 1900 et 2000, assortie à 6 millions de photos et de documents, fruits de partenariats avec 17 musées et organisations culturelles.

On y retrouve des focus sur la colonisation en Asie, les évènements de Mai 68, ou encore l’apartheid  sud-africain – par exemple les émeutes de Soweto en 1976 ou la « décennie Mandela », articles créés avec le soutien de la fondation Steve Biko.

L’alliance avec le musée de Auschwitz-Birkenau, la Fondation France Israël ou encore la Anne Frank House apportent également des éléments sur la seconde guerre mondiale, plutôt utile à l’heure où la génération 2.0 préfère loler avec la Shoah

Le Cultural Institute de Google s’avère donc un véritable cours de Culture G aléatoire, dans lequel on se baigne au gré du clic, comme « on tourne les pages d’un livre chaque soir, ou comme on regarde les vidéos des conférences TED avant de s’endormir » nous dit le site Owni.fr.

A vous à présent de faire l’expérience du « googlage » intelligent directement sur le site, et de consulter la chaîne Youtube du Google Cultural Institute qui vous explique comment vous servir de ces nouvelles fiches bristol multimédia.