Aller au contenu principal

Wyclef sous la porte

Bilan d’un fiasco sur fond d'escroquerie...

Par Marion Armengod

Selon le New-York Time, Yéle, la fondation créée par l’ex-Fugees aurait mis la clé sous la porte le mois dernier, en toute discrétion, laissant derrière elle de multiples dettes et projets non-aboutis.

Il faut dire que l'enquête menée a révélé plusieurs irrégularités financières sur le fonctionnement de la fondation. Depuis le tremblement de terre de 2010 en Haïti, Yéle a reçu des millions de dollars de dons pour venir en aide à la population de l’île… Un tiers seulement de la somme récoltée aurait servi à la reconstruction du pays.

Comment a été dépensé l'argent ?

Il était question de construire un hôpital, mais il n’a jamais vu le jour… Il était question aussi de construire des maisons, même chose : elles ne sont jamais sorties de terre…

Tout cet argent serait d’abord allé au chanteur qui disposerait d’une collection de montres de plusieurs centaines de milliers de dollars et à différents membres de l’association.

L'argent aurait également servi à payer des jets privés de plusieurs personnalités qui souhaitaient se montrer aux côtés de la fondation en Haïti, comme l'acteur Matt Damon.

Enfin dernier exemple (parmi tant d'autres !), Wyclef Jean aurait utilisé 100 000 dollars pour un concert à Monaco.


Morale de cette triste histoire : on devrait beaucoup plus écouter Sean Penn, qui a fondé la J/P Haitian Relief Organization, et qui déclarait au New York Times en 2010 : “J’ai l’impression que Yéle est au service de Wyclef Jean et de sa réputation”.