Aller au contenu principal

Colin Faver est décédé

Retour sur le parcours du champion de la techno Underground.

Par Estelle Honnorat

Un des grands noms de l'underground, résident du Heaven et du WAG a quitté cette terre et sa musique. Colin Faver était considéré comme un grand pionnier de la House post-Punk en Grande Bretagne, véritable figure de l'histoire de cette musique mais il était aussi un homme de radio qui avait pour volonté de transformer sa notoriété en un tremplin extraordinaire pour les artistes émergents. Il demeurera un véritable symbole d'ouverture d'esprit et de diversité musicale. Grand DJ des ondes de la radio-pirate KISS (100 FM) qu'il a fondée, il a vu les plus grand passer devant son micro durant toutes les années 90 : Kraftwerk, Derrick May, Juan Atkins, Aphex Twin, Kevin Sauderson et tant d'autres… C'est dans le cadre de cette émission qu'il permettait aussi aux auditeurs de lui envoyer leurs mix de moins d'une demi-heure pour proposer de jouer quelques morceaux à l'antenne. ce qui permettait au répertoire de ce curieux polymorphe et boulimique de musique d'être en constante évolution. Chaque soir, au menu c'était donc tout aussi bien techno et trance, qu'ambient et expérimentale !

Colin Faver a commencé comme d'autres en tant que petite main chez un disquaire, en l'occurence Small Wonder Records. Petit à petit il parvient à intégrer le label naissant du magasin et vaque d'after en after. Il a notamment pu checker Jimmy Hendrix  dans les 60s au bar d'apéros clandestins, puis rencontrer le bassiste des Sex Pistols alias Sid Vicious dans les 70s. Depuis ses débuts, le DJ a toujours travaillé à avoir un répertoire éclectique. Voilà pourquoi de 1982 à 1988, le fameux Camden Palace réserve à Colin Faver une place de choix pour qu'il égaye les noctambules avec un peu de House, de Disco, de Hip-Hop et de Soul. C'est d'ailleurs à cette période qu'il est venu faire un saut au Rex à Paris. Vous vous doutez donc bien que lorsque l'Acid explose à Londres, notre pionnier est sur le devant de la scène, ou plutôt bien installé derrière ses platines en plein air. De l'Hacienda à Manchester au Warehouse de Doncaster, il a contribué aux raves les plus gargantuesques. Il a - entre autres - co-organisé le Knowledge avec son ami Colin Dale, le Raindance, l'Energy et le Back to Future, des raves dont les noms sont aujourd'hui encore célèbres. Ce sont donc plusieurs générations d'artistes en tous genres qui rendent hommage à cet homme et son parcours unique, qu'il les ait joués, accompagnés ou juste ouvert aux musiques électroniques.