Aller au contenu principal

Chet Faker dévoile une face B

On n'est jamais contre un peu de rab de l'australien.

Par Jean Morel

Les plus grands fans de l'australien connaissent sans doute ce morceau, intitulé Killswitch qui figurait sur l'édition japonaise de Built On Glass en 2014, paru chez Future classic. Mais pour ceux qui ne sont pas dans une perspective de collection des disques dans leurs version nippone, ce morceau un un petit plaisir caractéristique des facultés de composition de Chet, notamment sur travail sur les harmonies vocales et cette capacité à donner du volume à une production simple.