Aller au contenu principal
5 artistes danois à découvrir

5 artistes danois à découvrir

Fraîchement pêchés au Roskilde Festival 2015

Par Camille Diao

© Joeri Swerts / headshot.be

 

Défi du jour : citez-moi 10 groupes danois ! Tic... tac... tic... tac... pas facile, hein ?

Et pour cause : peu d’entre eux s’exportent en Europe ou dans le reste du monde. En son temps, il y bien eu le succès international d’Aqua, mais 20 ans plus tard les musiciens danois largement reconnus se comptent toujours sur les doigts d’une main - , Agnes Obel ou encore Trentemøller ont récemment rencontré un certain écho hors de leurs frontières.

Pour mieux connaître la scène musicale danoise, quoi de mieux que le Roskilde Festival, l’un des plus grands d’Europe, qui se déroule tous les ans fin juin près de Copenhague. Parmi les stars internationales à l’affiche, Roskilde laisse une large place à la scène danoise et en particulier à la scène locale émergente. On y était, et voici ce qu’on en a retenu.

 

Ranglekods

Un duo danois qu’on ne sait pas trop où classer : de l’électro-pop qui lorgne parfois vers l’eurodance, parfois vers le shoegazing, parfois ailleurs encore. Quoiqu’il en soit, les Rangleklods sont aussi cools qu’ils sont complètement ring’. Remarqués au dernier festival South By Southwest, ils s’apprêtent sortir leur 2ème album. Mais c'est sur scène que Rangleklods révêle sa vraie nature : de la pop music taillée pour les clubs. 

 

The Entrepreneurs

Jouer plus fort, plus vite et plus sauvage : trois principes qui résument bien l’énergie de The Entrepreneurs, jeune groupe danois qui navigue entre punk et noise rock. Les 4 compères font du bruit et le font bien, sans pour autant oublier la mélodie, scandée dans les aigus par le charismatique Mathias Beterlsen. Le premier EP est à venir.

 

Lord Siva

Lord Siva est aux côtés de Karl William le digne représentant danois de la déferlante R&B électronique, qui n’a apparemment pas épargné la Scandinavie. Déjà une petite star dans son pays, Lord Siva a un background hip-hop et cela s’entend. La preuve que les danois savent faire autre chose que du rock et de la pop. 

 

Gooms

“Quelque part entre Deerhoof, Animal Collective et Ariel Pink” peut-on lire sur le site de Roskilde Festival. Mais pas sûr que la comparaison soit pertinente : Gooms, c’est surtout 4 weirdos qu’on a du mal à suivre mais qui nous emportent quand même dans leur rock psyché complètement destructuré.  Tous issus de la scène indé de Copenhague, les 4 membres de Gooms ont sorti leur 1er album Beyond Life en 2014.

 

 

Kwamie Liv

Ça fait un bout de temps qu’on vous parle de Kwamie Liv sur Nova : ici, ou encore . Mi-danoise mi-zambienne, la chanteuse évolue entre pop vaporeuse, R&B et electronica. C’est sensuel, c’est léger, et ça a tapé dans l’oeil de Gilles Peterson himself.

 



Et parce que Roskilde, c'est de la musique mais pas que : Nova vous raconte tout le reste par ici.