Aller au contenu principal
A la recherche du Peplum Perdu

A la recherche du Peplum Perdu

Origine Italie : "Cabiria" ressort en dvd.

Par Jean Rouzaud

Comme les paléontologues remontant sans cesse le temps du premier homme, les cinéphiles voient ressortir des modèles de genre quasi inconnus… Voici CABIRIA, grand spectacle italien sorti en 1914 ! Rome et Carthage, les guerres puniques et les péripéties d’une petite Romaine, enlevée en Sicile puis vendue à Carthage (Tunisie) afin d’être sacrifiée au Dieu MOLOCH ! Plus de 2 heures d’épopée…

Le producteur réalisateur Giovanni PASTRONE a vraiment posé les bases du « film de romains » avec ce film fleuve, organisé en grands tableaux et en plusieurs histoires croisées. L’Américain GRIFFITH s’est d'ailleurs directement inspiré de Cabiria pour réaliser son INTOLERANCE (1916), devenu historique et éclipsant avec le temps le modèle parfait de Cabiria 

Car l’antiquité reconstituée par Pastrone regorge de décors, palais, temples, volcans, batailles, costumes, meubles et objets. Des reconstitutions pionnières époustouflantes dans le détail, que Griffith va tenter de reproduire. Car les plans immenses et les (premiers) travellings de ce Cabiria sont naturels, vivants, ultra réussis, beaucoup moins raides que ceux de Griffith. Il faut rendre à César ce qui lui appartient.

 

On pourrait aussi citer le QUO VADIS de Guazzoni de 1912 ! La paternité italienne sur ce style de films est indiscutable. Il est toujours bon de connaître les originaux, avant d’applaudir les « covers » made in USA. En plus les textes sont de GABRIELE D’ANNUNZIO, grand poète ! 

 

CABIRIA de Giovanni Pastrone ( 1914) 

Réédition de BACH FILMS .  VO et VOST + Bonus historique . (film muet en noir et blanc, qui échappe à son âge par sa réussite.)