Aller au contenu principal

De la guerre des gangs dans le Bronx au Hip Hop : Documentaire

Entre The warriors et la réalité historique, retour dans les rues de NYC dans les 70s

Par Jean Morel

Explorer l’univers musical et social qui a animé New-York pendant la deuxième partie du XXe siècle demande une recherche historique de très grande envergure et  un nombre infini de détails de spécialisation sur les différents enjeux qui ont pu faire émerger tel ou tel phénomène. Revenir aux racines de la culture hip-hop pour en saisir les prémices et les éléments fondateurs a constitué l’intention de réalisation de plus d’un documentaire. Rubble Kings ne déroge pas à cette règle, mais le fait à partir d’un postulat historiographique intéressant, celui qui cherche à mettre en avant non pas ce qui a commencé et a permis l’avènement du hip hop, mais ce qui s’est arrêté et a permis ce même avènement, en l’occurrence l’omniprésence des gangs dans le Bronx.

Durant les 70s le Bronx était le terrain de jeu des gangs, le crime constituait l’unique source de revenu, et le quartier, pour citer le documentaire, était abreuvé de sang…

C’est cette atmosphère macabre et violente qui a inspiré des films comme « The Warriors » dont l’imaginaire fera date et influencera notamment beaucoup de rappeurs, cf Booba ci-dessous.

 

 

 

 

 

 

Ce que le documentaire narre, c’est la prise de conscience collective des populations jeunes de ces quartiers de s’unir plutôt que de se détruire mutuellement, permettant par là même la naissance du hip-hop, et non l’inverse.

Gonflée d’images d’archives impressionnantes, le documentaire est disponible en download payant sur bittorrent, et vous pouvez commencer à saliver avec le teaser ci-dessous.