Aller au contenu principal

Bleu, Blanc, Rouge : les couleurs de Godard

Un supermontage rappelle les filtres du cinéaste.

Par Sophie Marchand

On sait que certains réalisateurs développent des obsessions pour certains tons, certaines couleurs. Ainsi Almodovar avec le rouge, David Lynch avec le bleu. Et avec ce montage créé par Cinema Sem Lei., il semblerait que Godard ait eu une petite passion tricolore. En croisant "Une femme est une femme", "Le Mépris", "Pierrot le fou" et "Made in U.S.A" - on découvre en effet que le blanc, le bleu et le rouge ont une place particulière dans la filmographie du cinéaste.  

Avec le titre "Nobody But Me" de The Human Beinz, on a envie de se reprendre une nouvelle vague.