Aller au contenu principal
Dans la tête du jury

Dans la tête du jury

Society fait ses pronostics sur le Festival de Cannes.

Par JEAN-VIC CHAPUS ET BRIEUX FÉROT

Alors que la 68e édition du Festival de Cannes débute ce soir, on ne sait pas qui va gagner. Mais on sait déjà pour qui va voter chaque membre du jury. Avant même d’avoir vu les films en sélection. Appelons ça “l’instinct”

Joel & Ethan Coen, présidents du jury

Parce que Joel a adopté un petit Paraguayen en 1994, les frères seront sensibles à toutes les mélopées hispanophones. Parce qu’Ethan aime les histoires de kidnapping, ils honoreront tout vol à l’écran. Tant qu’ils sont bien réalisés. Parce que leur sœur Déborah est psychiatre, ils se devront également de rendre hommage à la médecine.
Palme d’or : Chronic, du Mexicain Michel Franco, l’histoire d’un infirmer qui tente de renouer avec sa famille.
Prix spécial : Love de Gaspar Noé, réintégré dans la compétition à la surprise générale, sur un caprice. Une fiction chirurgicale sur les joies de la reproduction.
Prix spécial Le fils de Saul, l’histoire d’un corps sans vie dérobé à Auschwitz, pour être enterré dans le respect des traditions.

Xavier Dolan

Le réalisateur de Mommy a récemment fait cette confession : s’il filme autant, c’est pour ne pas passer trop de temps à fantasmer devant une photo de Jake Gyllenhaal. Et si le festival de Cannes était enfin l’occasion de conclure ?
Palme d’or et Prix spécial cf. Jake Gyllenhaal.
Meilleur acteur : Jake Gyllenhaal.

Sienna Miller

Brillantissime dans American Sniper par la grâce d’une teinture brune et de pas mal de talent aussi, l’actrice americano-britannique est courtisée par toutes les marques de cosmétiques ayant des visées sur le marché asiatique. En grande professionnelle, elle fait le boulot.
Palme d’or Mountains May Depart de Jia Zhangke.
Prix spécial The Assassin de Hou Hsiao-hsien, ex-aequo avec Notre petite sœur de Kore-Eda Hirokazu.
Meilleur acteur : “I don’t know her name but the little Sri-Lankese in the Jacques Audiard movie.” (le film s’appelle Dheepan, l’acteur, Antonythasan Jesuthasan).

Jake Gyllenhaal

Échaudé par les avances assez lourdes du jeune hipster canadien du jury, Jake tente de couper court à toute ambiguïté. Il se contente de remettre un doubleprix d’interprétation unisexe à Cate Blanchett et Rooney Mara pour leur performance de néo-lesbiennes dans Carol de Todd Haynes.

Sophie Marceau  

Sillonnant le monde pour représenter le cinéma français à l’étranger, et pas seulement parce qu’elle est le fer de lance des comédies Pathé à voir dans les avions, Sophie Marceau est une ambassadrice appliquée.
Palme d’or ex-aequo Mon Roi de son double Maïwenn et La tête hauted’Emmanuelle Bercot.
Meilleur acteur : l’ancien machino Frédéric Pierrot, pour Marguerite et Juliende Valérie Donzelli.
Meilleur scénario : La Loi du marché, de Stéphane Brizé. “Un film qui réunit les spectateurs de droite comme de gauche.” Comprenne qui pourra.

Rossy de Palma

LA SUITE A LIRE SUR Society-Magazine.fr