Aller au contenu principal

Le premier musée de la techno

A Francfort, on pourra replonger dans les débuts de la techno.

Par Sophie Marchand

Et voilà, la techno prend un coup de vieux : elle entre au musée à Frankfort. Si Detroit s'était déjà doté d'un petit mémorial où différents objets étaient exposés comme autant de reliques, c'est une véritable institution culturelle grand format qui va ouvrir dans la ville allemande. A la tête de ce musée moderne, Andreas Tomalla (a.k.a Talla 2XLC) un producteur et ancien directeur du Technoclub qui a ouvert en 1984 pour donner la parole aux artistes de musique électronique et qui a, par là même, consacré le terme de "techno" pour qualifier ce genre musical. Le nouveau curateur de cet espace a donc fait ses preuves et entend rappeler l'importance culturelle qu'a eue et que continue d'avoir la techno et les musiques électroniques en général sur la scène allemande. 

Contrairement au Exhibit 3000 de Detroit, l'idée de ce conservatoire est de créer des expositions modernes, interactives, sensorielles - bref de permettre au visiteur de replonger dans l'expérience de la musique électronique. Ce Museum of Modern Electronic Music (MOMEM) est prévu pour 2017 et présentera une excellente alternative aux teufeurs curieux et en galère d'after.