Aller au contenu principal
Musulmans Fumants : World Pop français

Musulmans Fumants : World Pop français

Une école d'art rock garage.

Par Jean Rouzaud

Si vous n’avez pas connu la petite bande des MUSULMANS FUMANTS, peintres des années 80 et plus, le moment est venu.(« steamin Muslims » tiré des polars de Chester Himes avec  héros : Ed cercueil et Jo fossoyeur, détectives privés blacks avant l’heure !) 

---- Voir : La galerie des Mandalas de Waty. 

Donc autour de TRISTAM  ( ex chanteurs du groupe punk GUILTY RAZORS), et avec Philippe WATY et FRANKIE BOY, puis plus tard FABRICE Langlade, apparaît un groupe de peintres neo POP , que l’on a associé à la FIGURATION LIBREMais leur culture est encore plus ROCK, et même PUNK, je les appellerai du GARAGE ART, car leurs images vont flirter avec affiches, magazines, pochettes de disques, puis LOGOS, et typographies de journaux, d’emballages, de jouets et de panoplies. 

Frankie fera une célèbre pochette de Telephone, ensemble ils décoreront des soirées au PALACE, ou pour leur ami SERGE KRUGER ( Tango, Moloko, Domingo..Lieux et soirées world )  mais resteront fidèles à leur côté Rockers, nightclubbers, et dragueurs impénitents.

Normal :  ils sont beaux, cools, affranchis, rapides et leur goût éclectique  vient d’images populaires, chargées de souvenirs.

Bien sur , le monde de l’art officiel n’aime pas ces drôles de beatnicks indépendants, irrespectueux, plus près de Coluche que de Beaubourg. 

 

Tristam peint avec dextérité des filles déshabillées, sexy, exotiques et colorées,  comme sorties tout droit d’affiches des cinémas des grands boulevards , ou de Bangkok ou Bombay.  Des asiatiques, noires, métisses, plus belles et provocantes que celles de Playboy ou même d’Helmut Newton, car plus WORLD culture. Il fait penser aux affiches de cinéma africains d’action, ou à celle de Kung Fu ( Bruce Lee) ou encore de la Blacksplotation .. 

WATY, lui , après des images flirtant avec le Pop ou la BD,  une couverture d’ACTUEL avec Zorro, va devenir le roi des logos, mis en forme de MANDALAS : des cercles, des octogones, des formes géométriques, des signes cabalistiques en couleurs claquantes. Voici donc de la peinture pop hindouiste, bouddhiste, traces de ses ballades en Asie, au Népal … Les muslims ont toujours eu cette influence routards, curieux du monde, et c’est une de leur specificité . 

 

Cette culture éclatée, avec emprunts ou références aux autres peuples, qui semblait heureuse et accomplie sans effort ou prise de tête, était un soufflet , une gifle d’influences plastiques ouvertes, par rapport à ce qui se préparait dans les ministères : un art conceptuel froid, chiant, pour  faux intellos, le tout par réseaux pour artistes politiques. 

Philippe Waty nous a quitté et c’est pourquoi ce rappel et ce livre, pour un pilier de ce petit groupe éclairé, spontané et à part.

Dans le petit monde de l’Art actuel, coincé dans de fausses provocations, qui semblent toutes dater des années soixante, il est bon de se rappeler qu’un artiste doit avant tout être cool et ouvert .

  

_WATY . le livre de 180 pages couleurs. Œuvre complète avec historique, photos et repros .   éditions  Gourcuff Gradenigo . 39 E 

_Voir aussi «  les musulmans fumants » sur le net .

_*Le 19 Mars à la librairie Mazarine . 78 rue Mazarine paris 

_Et aussi leurs sites : tristamde.com et philippewaty.com et frankieboy.com