Aller au contenu principal

Tout est normal ?

Humain, Trop Humain : la preuve avec "La Belgique Interdite".

Par Jean Rouzaud

 

Nous avons tous vu l’émission « STRIP TEASE », d’origine belge, ou une petite plongée libre et intime dans la vie de gens particuliers. Débuté dans les années 80, ce format de 4X13 minutes avait révolutionné le reportage, par sa force et sa simplicité. Ces mini enquêtes - intrusions ont montré qu’une télévision simple et humaine reléguait les plateaux et les stars au rang de musée de cire.

BACH FILMS, vient de réunir 12 documentaires (soit 6 DVD de 2 films) de l’un des réalisateurs de la série : RICHARD OLIVIER . 

Un concentré donc, de cette Belgique fascinante, décalée, surréaliste, dont les personnages semblent sortis d’un mélange de Tintin, Bob et Bobette, Simenon et Magritte à la fois, dans des décors de Delvaux ! Car les Belges avancent masqués, comme dans les tableaux de James ENSOR, entre carnaval et fête foraine, puisque pour eux la vie est une plaisanterie, un guignol dont nous sommes les marionnettes.

 

Les Allumés de la Foi

Ces mini films superbes et émouvants rejoignent le cinéma des frères Dardenne, quotidien et sans filtre, entre rire et larmes, toujours bon enfant, créatif, irrespectueux, ironique même avec nos meilleurs sentiments . L’enfer est pavé de bonnes intentions… Ces films suivent leur ligne d’humanité débridée, et les belges suivent leur instinct. Peuple intermédiaire, divisé, bilingue, cent fois envahi, nos voisins flamands et wallons (pourvu qu’ils restent ensemble !!) sont un cocktail de bons vivants, pour le meilleur et pour le pire. 

Je leur attribue les yeux fermés l’invention de la bande dessinée moderne, pour leur goût du détail, du gag, du décor et de l’ambiance, avec un inimitable sens des personnages. Ils sont aussi les maitres du surréalisme par leur capacité à s’envoler à partir de rien . leur imagination est sans limite et leur sensibilité suit les mêmes chemins : ceux de l’école buissonnière et du libertinage.

On retrouve tout cela dans ces films, véritables empreintes fossiles  et sociologiques d’humains indispensables au génie d’un peuple. On y effleure Brel, Barbara, mais aussi les peintres Broodthaerts ( sculpteur de moules), Wim Delvoye ( sculpteur de merde), Jean Bucquoy ( musée du slip),  Magritte ( peintre de pipes)  bien sur..(et souvenez vous de Noel Godin, l’entarteur de prétentieux, qui fit la joie des petits et des grands.) 

C’est cet esprit frondeur, décalé, émerveillé par lui même, qui définit la belgitude, à laquelle nous devons tant.

La Belgique, c’est le poumon de la France.

Respirez !

PS : même dans le fait divers ou le constat social, on se retrouve toujours dans la spirale du réalisme poétique.  

_ La Belgique INTERDITE par Richard OLIVIER 

 réalisateur pour STRIP TEASE . 

Coffret de 6 DVD de 2 reportages + Bonus . BACH films