Aller au contenu principal
La playlist du Mellotron, épisode 3

La playlist du Mellotron, épisode 3

Les 10 morceaux que cette radio des temps modernes a sélectionnés ce mois-ci.

Par Le Mellotron

Si le Mellotron est à l'origine un instrument polyphonique, il est surtout devenu le nom d'une radio exigeante, née sur le web, qui a passé un temps sur un bateau et qui s'est installée depuis le début de l'année sur la terre ferme (au Beaurepaire, 6 rue Beaurepaire dans le 10ème). Toute parisienne qu'elle est, cette radio des temps modernes tend l'oreille sur la musique du monde entier et plonge dans des trésors oubliés. Pour nous, ils s'étaient déjà fendus d'une playlist pour clore l'année en beauté, d'une autre pour bien commencer l'année. En voici une nouvelle pour être bien dans son mois de février. 

 

Gino Soccio - Try It Out (1981)

 

 

Attention, big tune ! Le canadien Gino Soccio allie parfaitement la liaison entre disco et funk. La voix féminine, la basse bien lourde et les cuivres qui vous aideront à établir une sublime choré devant votre miroir de salle de bain. Imparable.

 

Tullio de Piscopo - Stop Bajon (1983)

 

 

Titre illustrant à merveille le terme Balearic musique, entrainant, lancinant et surtout une pointe de nostalgie, la magie des années 80 qu'avait ouvert un certain Adriano Celentano fin 70 avec "Prisencolinensinainciusol" pour rester dans le patrimoine italien. Primavera !

 

Weyman Corporation - Kumbayero (1976)

 

 

"Kumbayero" une petite perle afro italo-disco cachée sur la face B du fameux "Le Chat" ou "La Chatte à la Voisine" pour les intimes de Weyman Corporation ! Projet mené en 1976 par Albert Verrecchia sous le pseudo A. Weyman à qui l'on doit également la bombe disco "Miss Broadway" du trio Belle Époque ! 

 

Kongas - Tatoo Woman (1979)

 

 

Entre 1972 et 1976 Jean-Marc Cerrone prend ses marques avec son premier groupe Kongas et se familiarise avec les bases du disco, dont il sera notre représentant national ! Naissance d'une légende du clubbing ! 

 

Orchestre Franco - Je T'Attends (1964)

 

 

Derrière cette reprise bossa nova du "Je T'attends" d'Aznavour se cache le grand Franco Luambo Makiadi et son orchestre plus connu sous le nom de TPOK Jazz, la voix est signée Henriette Bora Uzima . BIJOU !

 

Kadhja Bonet - Tears For Lamont (2014)

 

 

La voix douce et puissante de Kadhja Bonet commence à faire grand bruit. Accompagnée d'un orchestre philharmonique pour le titre "Tears For Lamont", elle nous emporte et atteint des sommets.

 

Sam Gellaitry - Temple (2015)

 

Au Mellotron on aime se laisser surprendre. Et on peut dire que Sam Gellaitry, la nouvelle signature des copains de Soulection, nous gâte. Sur le premier extrait de son nouvel EP, le kid passe du beat à une house mélodique et planante et ça passe comme papa dans maman. Si vous aimez Hudson Mohawke vous allez aimer Sam Gellaitry.

 

Seven Davis Jr - Let Somebody Love You (2015)

 

 

On a découvert le californien Seven Davis Jr sur le label IZWID de Kutmah en 2013 avec « The Lost Tapes », collection d’enregistrements sur 4 et 8 pistes. Une soul électronique lo-fi qui a séduit le label Ninja Tune qui vient de sortir son nouvel EP « Wild Hearts ». On ne s’en lasse pas !

 

Alexander Zatsepin - Tanets Robotov (1975)

 

 

On parle très souvent des productions d’illustrations sonores européennes mais une plongée dans l’ex-URSS réserve bien des surprises. Ce morceau du compositeur expérimental Alexander Zatsepin a été réalisé pour le film «Центровой из поднебесья» (si, si, on l’a vu en VO). Du soviet groove comme on aime mêlant jazz psyché et petite touche électronique.

 

Kill Emil & The Yumas - I'm A Yuma (2014)

 

 

Kill Emil est un producteur / beatmaker grec à découvrir d’urgence. Explorant bien au-delà de l’abstract hip-hop, il puise son inspiration dans la soul, le funk et les rythmes afro-latin. Après un voyage à Cuba, il s’associe avec The Yumas pour un concept simple : un beatmaker et un live band pour un métissage musical joignant soul, funk, jazz, hip hop, trip hop, afro, reggae and tropical sounds. Rien que ça.