Aller au contenu principal
Des femmes sans influence

Des femmes sans influence

Le Festival des Journées cinématographiques dyonisiennes rend hommage aux femmes.

Par Sophie Marchand

Si le Festival des Journées cinématographiques dyonisiennes n'a jamais hésité à mettre en scène, à observer et à représenter les femmes - il double cette année la mise. Pour sa 15ème édition, il s'agira en effet d'en parler deux fois plus. "Femmes, Femmes" est le nom de ce nouveau volet qui résonne évidemment comme un hommage au film de Paul Vecchiali, mais qui annonce aussi les Invitées qui feront honneur à cet exigent programme : Virginie Despentes et Lina Wertmüller. 

Avec elles, avec ces films, et avec tous les autres qui seront projetés il s'agira d'interroger frontalement la place des femmes dans nos sociétés, l'évolution de cette condition et de notre manière de la représenter. Au programme des films évidemment (Gloria, La Fiancée du Pirate, Sans Toit ni Loi, Baise-Moi, Sois-Belle et Tais-Toi, Romance ou Loulou par exemple), mais aussi des réflexions communes grâce à des tables rondes, des rencontres, des lectures, des ciné concerts.

Si en 7 jours, nous n'avons pas le temps de refaire le monde, nous avons au moins la possibilité de le regarder droit dans les yeux. 

Et puis comme le dit Boris Spire, directeur de l'Ecran où seront projetés ces films :

« L’avenir de l’homme est la femme

Elle est la couleur de son âme

Elle est sa rumeur et son bruit. » 

Du 4 au 10 février au cinéma L'Ecran à Saint Denis. Plus d'informations ici.