Aller au contenu principal
Susana la perverse !

Susana la perverse !

Découvrez le Théorème de Luis Buñuel.

Par Jean Rouzaud

Luis Bunuel, le génial réalisateur espagnol, après avoir fait en Espagne et en France les deux grands films cultes du SURREALISME : UN CHIEN ANDALOU ( avec la participation active de Salvador Dali) et L’AGE D’OR, va devoir fuir la guerre en Amérique, puis au Mexique .

L’Amérique ne veut pas de cet espagnol considéré comme un anarchiste (il ira à une fête chez Charlie Chaplin avec ses amis pour « foutre le bordel » chez le clochard enrichi, devenu producteur et milliardaire ), ce qui le pousse à aller au Mexique. 

C’est cette période mexicaine ( après deux comédies d’essai et de survie)pendant laquelle il va trouver cette touche de poésie supérieure, surréalisante, mais adaptée à l’écran et aux spectateurs , ces voyeurs en quête de sensations.

Ce sera « LOS OLVIDADOS », ces  jeunes pauvres oubliés des quartiers de Mexico, ces immenses banlieues qui n’ont cessé de se développer, puis « EL »ou l’histoire d’un fétichiste dans le milieu de la haute bourgeoisie .  Car Il doit se plier aux exigences de la morale de la censure mexicaine ; espagnole, catholique, réactionnaire...Il doit jongler avec  les interdits dans ses scénarios.

Bunuel a compris comment s’amuser avec le cinéma : il prend un cadre  bien bourgeois et conservateur, et il fait accomplir aux acteurs ses propres fantasmes de transgression et de scandale, et le tour est joué . 

SUSANA LA PERVERSE est un exemple typique de ce culot de Bunuel . L’histoire d’une évadée de prison, qui va corrompre toute une riche famille dans une luxueuse hacienda . L’actrice Rosita Quintana est une blonde sensuelle, typique des canons hispano-mexicains de cette époque.

Chevaux, tenues mexicaines, grands chapeaux, jupons, décolletés et rebozo, Luis Bunuel joue avec tous les accessoires réels du Mexique, qu’il fétichise à l’extrême.

Vingt ans  avant THEOREME de Pasolini (ou Terence Stamp couche avec toute une famille d’industriels italiens, garçons et domestiques compris !) , Bunuel, sans qu’il ne se passe rien de concret, jette un trouble encore plus grand, chez ces grands propriétaires féodaux …

Susana la perverse de luis Bunuel en DVD . diffusion Bach Film ( avec bonus)

 

1951 . 86 mn . noir et blanc  . En VO sous titrée