Aller au contenu principal

De la réalité fantasmée

C'est notre court métrage du jour : et si l'on pouvait changer chaque jour d'apparence ?

Par Sophie Marchand

Imaginons un monde où, grâce à l'implantation d'un puce, on deviendrait capable de changer d'apparence quand on le souhaite. Chaque jour, nous serions l'avatar de nos rêves, de nos fantasmes - corrigeant nos moindres défauts physiques. Mais imaginez que cet effet ne dure que 12 heures, et que l'homme devienne soumis à cette temporalité - sorte de Cendrillon des temps modernes. 

 

C'est cette réalité que Coralie Fargeat a imaginée - tentant de savoir ce que nous gagnerions à être si on était libres de se modeler chaque jour. S'agit-il d'une réalité augmentée, à laquelle nous aspirons, ou au contraire doit-on craindre une dégradation de l'homme ? C'est à toutes ces questions que la réalisatrice, dont le projet a été rendu possible grâce aux Audi Talents Award, tente de répondre. Nous l'avions d'ailleurs reçu dans le cadre de cete réalisation.

Pour voir le court-métrage dans son intégralité, cliquez ici !