Aller au contenu principal

Kero One réinterprète Kendrick Lamar

Un vrai remix au sens musical du terme.

Par Jean Morel

Réaliser un beau remix c’est offrir une réelle réinterprétation d’un morceau, dépasser le morceau lui même et l’emmener dans une autre contrée, une deuxième vision. Il faut donc avoir une réelle idée derrière la tête lorsque l’on s’attaque au désormais classique Bitch Don’t Kill My Vibe de Kendrick Lamar. L’interprétation de Kero One est alors de jouer sur l’interprétation du terme Vibe, et de l’assimiler comme Vibraphone, l’instrument de percussions, dès lors Kero One dénude l’instrumentale originale et lui substitue une ligne plus jazz à partir dudit instrument et quelques touches de clavier… Et voilà ce qui fait un beau remix, on était passés un peu à côté, le mal est aujourd’hui réparé.