Aller au contenu principal

Le rire des femmes Turques

Le vice-Premier ministre Turc a déclenché une polémique par ses propos réactionnaires.

Par Alice Barret

 

A une dizaine de jours des élections en Turquie, le vice-Premier ministre Turc, Bulent Arinç a engendré une grande polémique par ses propos réactionnaires lors d'un déplacement dans sa circonscription de Bursa. Il a en effet affirmé ce mardi qu'une femme "ne doit par rire fort en public", qu'elle "doit conserver une droiture morale" à laquelle précisément le rire s'opposerait. 

A l'évidence, les réactions face à des propos aussi choquants ont été nombreuses, et notamment sur les réseaux sociaux. Certains voient en eux une preuve de la dérive autoritaire du régime en place depuis 2002, d'autres, une immersion du gouvernement islamo-conservateur dans la sphère privée. Une campagne de protestation a même été lancée sur Twitter, invitant les femmes à publier des photos d'elles riant. Elles utilisent l'hashtag  #kahkaha et #direnkahkaha qui désigne le rire et le fait de persister à rire.