Aller au contenu principal
L'Errance selon Wim Wenders

L'Errance selon Wim Wenders

"Paris, Texas" ressort en salle depuis le 16 juillet dernier. Le film de Wim Wenders est un véritable choc esthétique !

Par Alice Barret

Si vous ne le connaissez pas, c'est le film qu'il faut absolument voir ou revoir en ce moment : "Paris, Texas" qui a été admirablement bien reçu par la critique et le public lors de sa sortie en 1984. Le long-métrage de Wim Wenders n'est donc plus tout jeune puisqu'il fête cette année les 30 ans de sa Palme d'Or. A cette occasion, les organisateurs du festival de Cannes ont souhaité le faire redécouvrir au public lors de l'édition 2014 dans la sélection Cannes Classics, en version restaurée. En plus de cela, il ressort dans les salles depuis le 16 juillet dernier. Ce film est du genre de ceux que l'on garde pendant longtemps à l'esprit, qui vous parlent, qui vous dérangent, qui vous troublent jusqu'aux tréfonds de votre être. Un véritable coup de poing ! 

Le film commence lentement, au rythme des pas de Travis, qui voyage dans le désert vers un but qui semble vain. Il semble s'être perdu lui-même dans cette quête d'un ailleurs. Alors qu'il avait disparu du monde de ses proches, il réapparaît subitement après quatre années d'errance, période sur laquelle il ne donne aucune explication à son frère venu le chercher. Il retrouve son fils qu'il avait quitté lors de son départ pour ce voyage dont on ne sait rien, et qui fût adopté par le frère et sa femme. S'ensuit alors un long voyage du père et du fils pour tenter de retrouver la femme ou la mère. 

Quelques accords de guitares minimaliste, une note vibrante et résonnante, des paysages désertiques et secs duTexas assenés par la chaleur du soleil d'été, des plans baignés dans la lumière de néons de couleur vives, un homme en errance dont le visage exprime ce qu'il ne veut pas raconter. Vous entrez dans une atmosphère, un monde qui a son propre temps pour vivre au rythme du voyage qui est aussi bien physique qu'intérieur.

Difficile de poser des mots sur ce film qui se vit et qui se ressent. Wim Wenders est un véritable maître de l'art !