Aller au contenu principal

Les deux âges du r'n'b

Quand SZA, l'étoile montante, rencontre Jill Scott, la référence.

Par Sophie Marchand

Vous ne connaissez peut-être pas encore SZA, jeune chanteuse signée sur TDE (Top Dawg Entertainment), le label de Kendrick Lamar ou Schoolboy Q. Mais vous n'allez pas tarder à en entendre parler de tous les côtés, car elle représente à merveille cette nouvelle vague du r'n'b léché, qui associe des productions relativement sobres à des voix puissantes. Les plus snobs parlent d'elle comme d'une artiste de PBR&B, nouveau transgenre censé incarner un r'n'b alternatif et hipster (pour citer wikipédia). 

De l'autre côté, on trouve la légende Jill Scott, qui officie tant du côté de la soul et du funk qu'avec des producteurs de r'n'b. Elle est plus généralement associée à la vieille garde (garante d'une certaine qualité) mais n'hésite jamais à s'aventurer en terres inconnues.

Et aujourd'hui SZA et Jill Scott font la pair autour du morceau fleuve 'Divinity' que l'on découvre aujourd'hui. En 7'30, on découvre un titre d'aspect plutôt brouillon et surprenant mais qui possède un charme indéniable. A la production, on retrouve Om'Mas Keith (qui travaille souvent avec Frank Ocean) qui permet aux deux femmes d'imposer leur style et leur art tranquillement.