Aller au contenu principal

Le talon nuit gravement à la santé

Et si la Russie passait une loi limitant la hauteur légale des talons ?

Par Marie Arquié

Attention le cliché, stéréotype douteux de la femme russe toute en cambrure mini skaï, perchée sur des talons vertigineux pour séduire le riche et solitaire occidental grassouillet, pourrait disparaître si la Russie se décide à faire passer une loi limitant la hauteur des talons responsables, les vilains, de nombreux problèmes de dos et autres cors malvenus.

Les boites de Louboutin pourraient alors s’orner d’un « Le talon est dangereux pour la santé, à porter avec modération ». La Manolo Blahnik deviendrait objet de sédition, illégalité peu pratique cependant comme courir pour échapper aux flics sur 12 centimètres risque de créer des complications de chevilles cassées (comme quoi l’interdiction ne fait parfois qu’aggraver le dommage initial)

Après les drogues, l’alcool, et la traquée cigarette, ingérence de l’Etat dans nos tiroir à culottes et nos placards et ce pour notre propre bien. Voilà qui laisse présager d’un monde marrant comme tout, où le moulant coupe la circulation, où le string dentelle provoque des désagréments, la casquette des calvities, où la masturbation rend aveugle et les concerts rendent sourds, où les bars nuisent à un sommeil réparateur et régulier, où la vitesse cause des accidents et la liberté des dépressions. Après tout y a qu’à mal relire Sartre. On citera donc Artaud dans sa lettre à monsieur le législateur de la loi sur les stupéfiants. 

"Rentrez dans vos greniers, médicales punaises, et toi aussi, Monsieur le Législateur Moutonnier, ce n’est pas par amour des hommes que tu délires, c’est par tradition d’imbécilité. Ton ignorance de ce que c’est qu’un homme n’a d’égale que ta sottise à le limiter."

Et bim, une autre manière élégante de prendre de la hauteur...