Aller au contenu principal

L'imagination de Lars Von Trier enfant

A 11 ans, le réalisateur en herbe tournait sa toute première animation.

Par Sophie Marchand

On parle souvent de la jeune carrière de Lars Von Trier en tant qu'acteur - il tourne en effet à 12 ans dans son premier téléfilm. Ensuite, il réalise son premier film à 28 ans : Element of Crime, qui sera suivi d'Epidemic et Europa. Puis en 1995, il participe à la fondation du Dogme95, un manifeste qui entend lutter contre les superproductions au cinéma. Prôner la sobriété stylistique et technique pour rendre le réel de manière d'autant plus criante. En voici les "Voeux de Chasteté", qui permettent de comprendre, en partie, les premières réalisations de Lars Von Trier et celle de Thomas Vinterberg. 

" Je jure de me soumettre aux règles qui suivent telles qu'édictées et approuvées par Dogme 95.

1. Le tournage doit être fait sur place. Les accessoires et décors ne doivent pas être amenés (si on a besoin d'un accessoire particulier pour l'histoire, choisir un endroit où cet accessoire est présent).

2. Le son ne doit jamais être réalisé à part des images, et inversement (aucune musique ne doit être utilisée à moins qu'elle ne soit jouée pendant que la scène est filmée).

3. La caméra doit être portée à la main. Tout mouvement, ou non-mouvement possible avec la main est autorisé. (Le film ne doit pas se dérouler là où la caméra se trouve ; le tournage doit se faire là où le film se déroule).

4. Le film doit être en couleurs. Un éclairage spécial n'est pas acceptable. (S'il n'y a pas assez de lumière, la scène doit être coupée, ou une simple lampe attachée à la caméra).

5. Tout traitement optique ou filtre est interdit.

6. Le film ne doit pas contenir d'action de façon superficielle. (Les meurtres, les armes, etc. ne doivent pas apparaître).

7. Les détournements temporels et géographiques sont interdits. (C'est-à-dire que le film se déroule ici et maintenant).

8. Les films de genre ne sont pas acceptables.

9. Le format de la pellicule doit être le format académique 35mm.

10. Le réalisateur ne doit pas être crédité.

De plus, je jure en tant que réalisateur de m'abstenir de tout goût personnel. Je ne suis plus un artiste. Je jure de m'abstenir de créer une « œuvre », car je vois l'instant comme plus important que la totalité. Mon but suprême est faire sortir la vérité de mes personnages et de mes scènes. Je jure de faire cela par tous les moyens disponibles et au prix de mon bon goût et de toute considération esthétique.

Et ainsi je fais mon Vœu de Chasteté.

Copenhague, Lundi 13 mars 1995

Au nom du Dogme 95

Lars Von TrierThomas Vinterberg »

Mais avant même le dogme, avant ces règles esthétiques, avant son changement de direction artistique, Lars Trier (car le Von, qui est l'équivalent de la particule 'de', n'arrive que plus tard) aime déjà créer, monter, réaliser. Nous sommes en 1967, Lars a donc 11 ans. Muni d'une caméra super-8 il crée un animé qui est techniquement poussé et surtout qui nous permet de faire une plongée dans l'imagination déjà bien complexe du réalisateur. Le héros est une saucisse et la mise en scène est psychédélique à souhait. Son nom, traduit littéralement : "Un voyage vers Squash Land - un film avec Super Saucisse".