Aller au contenu principal
Un aller-retour Cuba-Barcelone

Un aller-retour Cuba-Barcelone

Rumba catalane : quésaco ?

Par Jean Rouzaud

Les Gitans arrivés de l’Inde, fuyant les grandes invasions seljoukides et mogholes vers les 13eme et 14eme siècles, passent par le sud (Egypte Afrique du Nord) puis par le nord (Grèce, Europe de l’est ). On note leur présence en Espagne en 1425 (mais sans doute étaient ils là avant). 

D’abord acceptés comme forains, musiciens, plus quelques spécialités de ferronnerie, éleveurs d’animaux .Ils seront repoussés vers le sud ibérique : Andalousie, Extremadure.

Au 16eme siècle : Invention de la guitare en Espagne, premier instrument à cordes « frappées » ( sans archet ni onglet-mediator),et  le FLAMENCO va naitre, gitan sauvage ou espagnol plus classique. 

Deux branches : Le CANTE CHICO,  le chant petit, une sorte de blues, sur les malheurs de la vie et de l’amour, et surtout le CANTE JONDO, ou chant profond, métaphysique, plein de questions, de Dieu, de plaintes ou d’extase.  

Mais c’est au 20 eme siècle que vont se développer des écoles de flamenco, des familles, des styles et des stars. Grenade, Séville, Jérez..

Au début des années 60, à Barcelone, la famille de Carmen Amaya règne et dans le Barrio de Gracia. On y pratique le "ventilador " depuis les années 50 : les doigts grattent les cordes puis frappent la caisse de la guitare dans un rythme rapide (chaka-boum, chaka-boum), différent des ruissellement de notes et des accords enchainés. 

Aujourd’hui tout le monde connaît ce rythme par Manitas de Plata et ses neveux les Gipsy Kings, gitans de Sainte Marie de la mer.

Mais dans les années soixante, ce sont les gitans catalans de Barcelone, qui, fascinés par les rythmes Afro-cubains à la mode, se sont emparés de la RUMBA CUBAINE (d’origine africaine) et en ont fait la Rumba Gitane, Catalane : un nouveau style était né.


La Rumba cubaine possède trois variantes ( Guaguanco, Yambu, Columbia), développée au 20eme siècle parallèlement au SON CUBANO qui se pratique en salle et dancehall, la Rumba est chantée en espagnol et dansée dans les SOLAR (cour )

Car le Mambo, le Cha cha cha… Font la joie des clubs et des plages de la Costa Brava et, de même que Cuba a utilisé bien des classiques espagnols : Bolero, Paso Doble, Fandango… L’Espagne se reconnaît en partie dans les « COMPAS » cubains et sud américains . 

Ces rythmes entremêlés empruntent même aux indiens d’Amérique, à l’Afrique, à la musique romantique européenne, mélangeant les instruments des trois continents ( flutes, pianos, cuivres, tambours..) 

Bref, les gitans et les flamenquistes attrapent ce rythme ultra dansant, ondulant, déhanché, soutenu à 100 à l’heure par les PALMAS, (double claquement de mains en inter-temps) à la place des bongos et Guiros.

Ce n’est plus exactement de la SALSA, la sauce de Porto Rico, Mexique,  Colombie, Brésil, mais un nouveau mélange à base Cubaine et Flamenco, sur fond Espagnol. 

Découvrez Peret, Ramonet, Dolores Vargas, Moncho y su Wawanco Gitano, Dolores Vargas «  la Terremoto », Chacho y sus Rumbas…

A la fois flamenco gitan , avec « Duende » espagnol et Rhumba cubaine avec « Compas » Caraïbes…  Ca sera vite fait .

 "Original Rhythm of Gipsy Rhumba in Spain ". 1965-1974.

SOUL JAZZ RECORDS . CD 20 morceaux et DEUX livrets avec historique, photos ( sublimes de Jacques Leonard.) et descriptif de chaque titre Avec pochette originale  .