Aller au contenu principal

Les morceaux les plus étranges de Spotify

TheGuardian continue sa quête dans l'univers des chansons bizarres.

Par Mélanie Bauer

Le journal anglais le Guardian poursuit sa quête des titres les plus étranges de Spotify, et cocorico, la palme du plus bizarre des bizarroïdes nous revient cette semaine grâce à Pierre Henry - "Le Voyage" (1963) ; inspiré du livre des morts tibétain, le fameux Bardo Thödol, qui inspira lui-même l'étrange Enter the void de Gaspar Noé.

Pierre Henry a 41 ans quand il compose ce disque qui évoque aussi les derniers moments d'une personne face au trépas jusqu'à sa réincarnation. Abstraite, fleuron de la musique concrète, et à écouter sur le fameux site de streaming.    

Chaque semaine, les diggeurs du journal anglais partent à la recherche de ce qui s'est fait de plus étrange, de plus abstrait, de moins classique. Des raretés, des inconnus - bref que des titres qui brillent par leur originalité et qui sont tous à découvrir sur ce blog. 

Si vous aussi vous collectionnez les sons étranges, n'hésitez pas à nous en faire part ! De notre côté, ce morceau de Deerhunter nous envoie directement dans les sphères du bizarre.