Aller au contenu principal
Le printemps de We Were Evergreen

Le printemps de We Were Evergreen

"Towards" leur premier album vient de bourgeonner !

Par Sophie Marchand

We Were Evergreen : trois mots pour un trio en plein bourgeonnement. Fabienne, William et Mickael des Français d'origine qui se sont envolés vers Londres pour donner à leur musique une autre saveur, peut-être plus inspirée par la pop anglaise, et les productions électroniques qui l'accompagnent souvent. 

L'histoire commence en France, en 2008, dans des bars. Puis en 2011, le groupe qui monte déjà très rapidement fait son entrée sur Nova avec le titre "Baby Blue". A l'époque, leur signature ce sont des mélodies fraîches, qui nous entraînent dans un vent de légèreté. Si les trois compères aiment chanter, ils pratiquent aussi le xylophone et le ukulélé qui apportent à ces voix à un aspect bricolé. 

 

C'est cette volonté de faire par soi-même (la fameux Do It Yourself qui en inspire plus d'un) que l'on retrouve sur leur premier album. Car il a fallu du temps pour construire un premier opus, pour lui donner la texture et la dimension que We Were Evergreen voulait ajouter. Leur écriture, leurs productions ont bénéficié du travail de Charlie Andrew, producteur de Alt-J ; le tout a gagné en expérience, en complexité. 

Towards n'est pas linéaire, dans la mesure où la légèreté des premiers titres laissent place à d'autres plus sombres. C'est sans doute ça la maturité : jouer sur les contrastes, admettre qu'après le printemps viennent d'autres jours et le prendre avec douceur. Leur titre "Daughters" est un exemple de cette construction plus subtile ; ils étaient venus l'interpréter en live à Nova il y a quelques semaines.  

 

Pour décrire leur style, certains parlent de "poptronica" et effectivement, on trouve sur les 15 pistes qui composent cet album ce qui nous séduit dans des ballades pop, mais pas que. Le -tronica sert à définir l'original, ce qu'il y a de propre à ce groupe. Le titre "Dormant", qui bénéficie d'une production plus électro justement, tend vers cet étrange que l'on peine à définir. Et il est la preuve qu'il y a encore beaucoup à attendre de We Were Evergreen. 

We Were Evergreen, Towards sorti le 5 mai sur Because.