Aller au contenu principal

Le footwork de Theo Parrish

Le compositeur de Detroit rend hommage à Chicago.

Par Sophie Marchand

Theo Parrish, né à Chicago, élevé à Detroit. Que demander de plus quand on est compositeur, DJ et passionné de house ? Il était venu faire le selecta dans le Nova Club au Point Perché le mois dernier, et il est de retour avec un clip. 

Le morceau s'appelle "Footwork", et il figurait sur la face A d'un maxi sorti en 2014, avec Tympanic Warfare en face B. Pour l'histoire, le footwork c'est ce style musical et cette danse typiques de Chicago qui ont été popularisés par le clip "Watch My Feet" de Dude N Nem, groupe de "Chicago Juke" style de musique héritier de la ghetto house. En 2007, on découvre donc sur écran cette danse à faire pâlir Fred Astaire et Gene Kelly réunis ! Le principe : de rapides mouvements de pieds accompagnés de twist et pirouette sur soi-même. Des pas si rapides que les danseurs donnent l'impression de ne plus toucher le sol…  C'est parti pour la lévitation :

 

 

Rappelez-vous en, on vous avait proposé un tour du monde des danses l'an dernier, dans laquelle on évoquait justement le footwork. Dj Rashad, décédé la semaine dernière, était un ambassadeur de ce style. 

Mais revenons à nos moutons. Si on vous en parle aujourd'hui c'est que Theo Parrish a décidé de rendre un certain hommage à ce style. Mais ici pas des 160bpm comme on les retrouve d'habitude dans le footwork - on ralentit les battements et on danse en slow motion. Le résultat est visuellement superbe, et le morceau l'est tout autant. 

Alors maintenant dansez, en attendant l'album qui sortira sur Sound Signature d'ici peu