Aller au contenu principal

Un battle en langue des signes sur Wiz Khalifa

Jimmy Kimmel a organisé un battle de signeuses autour de "Black And Yellow"

Par Sophie Marchand

Holly Maniatty, une jeune femme diplômée de neurologie et de ASL (American Sign Language), devenue interprète signeuse spécialisée dans le rap. C'est après avoir assisté aux concerts de Wu Tang Clan et des Beastie Boys, en 2009, qu'elle réalise que le hip-hop lui plaît et que le défi de l'interprétation est particulièrement excitant et complexe. 

Petit à petit, les festivals et les salle de concerts font appel à elle, et si le public est toujours un peu surpris de voir un interprète ASL, ce sont les artistes qui ont été les plus fascinés par la performance de la jeune femme. Au concert de Wu Tang, Method Man est descendu saluer le travail, la rigueur et la vitesse de la traduction de la jeune femme et Killer Mike (rappeur d'Atlanta) a partagé un bout de la scène pendant que Holly Maniatty signait sans hésitation les "mothafuckin" et autres "n'world".  Nous vous avions déjà raconté son histoire et aujourd'hui Holly Maniatty refait parler d'elle. 

C'est Jimmy Kimmel, le présentateur rock star, qui a fait appel à elle et à deux autres signeuses pour un défi un peu spécial. Face à Wiz Khalifa, il s'agissait d'organiser un battle de traduction en langue des signes. 

La chanson "Black And Yellow" est déjà connue de signeuses mais il s'agit pour elles d'intérpréter le plus fidèlement possible le titre tel qu'il est posé pendant l'émission. Surtout, chacune on leur manière de traduire les termes et la mélodie et honnêtement, c'est assez dingue à regarder !