Aller au contenu principal

A$AP Rocky tripote Tame Impala

Les premiers extraits du projet instrumental du rappeur ont vu le jour.

Par Jean Morel

 

A$AP Rocky a fait en sorte que son nom soit retenu de tous en l'espace d'une mixtape et d'un album. 2014 sera l'année où nous pourrons découvrir son alter égo de Beatmaker, sous le nom de LORD FLVCKO. Après plusieurs mois de teasing, deux extraits sont apparus hier sur la toile, d'abord un clip pour Riot Rave, en collaboration avec Bauuer qui n'est autre que le mec derrière le Harlem Shake... 

 

 

Mais c'est surtout le deuxième extrait qui a retenu notre attention, tout d'abord parce qu'il révèle les influences musicales de A$AP, à savoir des productions dans la veine du rap du Sud et plus précisément de Houston alors qui est lui-même originaire de Harlem. Ce qui témoigne d'une tendance générale du Hip Hop à une dérégionalisation, les identités musicales n'étant plus géographiques.

C'est ainsi une technique typique du sud qui est employée sur ce deuxieme track, le Chopped & Screwed, à l'origine utilisée par le célèbre DJ screw et consistant à ralentir la lecture d'un disque. Toute les productions du Hip Hop de Houston on été influencées par ces sonorités ralenties, couplée au fait que la ville est la capitale du Purple Syrup, ce mélange de codéine et de Sprite qui rend trèèèssss leeeennt, mais qui est aussi responsable de l'overdose du fameux DJ Screw. 

Enfin le morceau qui est soumis à ce traitement dans Unicorn n'est autre que le hit de Tame Impala, It Seems Like We Only Go Backwards,  et le rend encore un peu plus trippy...