Aller au contenu principal

Les vinyles de Blue Note s'offrent une nouvelle jeunesse

Le label de jazz va rééditer une partie de son catalogue.

Par Sophie Marchand

Blue Note, c'est un peu ce que la Tamla est au Motown, ce que Stones Throw est au hip-hop californien ou Studio One au reggae - c'est le label de jazz par excellence. Et ce depuis 75 ans - car le label a été fondé en 1939 par Alfred Lion et Max Margulis. 

Et pour fêter ses trois-quarts de siècle, l'écurie a décidé de faire un joli cadeau à ses fans en rééditant une partie de son catalogue extraordinaire. Ce sont donc 100 galettes qui, après avoir été digitalisées, vont renaître de leurs cendres. Car Blue Note n'ignore pas que le vinyle a la côte.

Cette grande entreprise de rétro-modernisation commencera le 25 mars avec la réédition de cinq classiques (le rythme est en effet de 5 vinyles par mois - ce qui nous promet donc 20 beaux mois de sorties) : le fameux Blue Train de Coltrane, mais aussi Out Of Lunch d'Eric Dolphy, Speak No Evil de Wayne Shorter, le Free for All de Art Blakey et Unity de Larry Young. 

Des classiques certes, mais des indispensables. Pour la suite, on attend Madlib, Cannonball Adderly, Ornette Colemane, entre autres. 

Et mieux encore, si le succès de ces rééditions est au rendez-vous, le label s'appliquera à systématiser sa démarche.