Aller au contenu principal
Deux shoot de Moyen-Âge

Deux shoot de Moyen-Âge

A la rencontre du Bergman de "La Source" et du "Septième Sceau".

Par Jean Rouzaud

Si comme moi vous aimez le Moyen-Age – que je considère comme inconnu, mal jugé, déformé etc – alors, tout est bon pour s’y baigner régulièrement, comme dans une source de jouvence. 

Cinéma et Dvd nous ressortent deux pierres brutes du cinéaste Ingmar Bergman des débuts (autour de 1960), avant qu’il ne se plonge dans les méandres de la psychologie féminine, du couple, du sexe, de la jalousie et autres joyeuses perversions à la sauce suédoise. 

Considérez La Source comme un hors d’œuvre ; cette légende nordique d’une jeune fille violée dans une clairière ou jaillira une source claire…Miracle, purification, symbole inversé ?

Vous ne pourrez rester insensible à la ferme au design « chaumière viking », aux êtres rustiques couverts de cuir, peaux et lourdes étoffes, à la blonde héroïne au destin éphémère... Et à l’imparable Burger de crapaud, délicatement fourré par la belle sorcière.

Mais surtout Le Septième Sceau (1957), modèle du genre : un chevalier noir, retour des croisades, plages de galets et côte de maille luisante qui joue aux échecs avec la mort, croise des baladins (Bibi Anderson sublime), et quête son Graal de savoir. 

Véritable « commedia dell arte » à la nordique, Max Von Sydow, croisé au visage de christ roman, comme taillé dans le bois, corps de géant aux cheveux d’or, nous questionne sans cesse sur le sens de la vie, tandis qu’il repousse la faucheuse devant un échiquier.

Un cinéma culotté, sans peur de rien, au cadre somptueux dans la simplicité, tourné en pleine nature, et au sens subtil et ambigu. John Huston a du voir ce film et 20 ans plus tard il a réalisé Ballade avec l’amour et la mort, avec sa fille Angelina en gente dame superbe.

Et si le cinéma ne vous suffit pas, le musée de Cluny présente la grande tapisserie du 15eme siècle La dame à la licorne : là encore, simplicité, somptuosité et sens caché : en l’occurrence les cinq sens (ouïe, toucher, vue, goût, odorat) et même paraît-il un sixième sens mystérieux ? Mais aussi l’amour, le don et même le sexe au détour de cette immense tenture rouge et fleurie aux accents de symbolisme ésotérique.

Le Moyen-Âge vient équilibrer notre débauche de technologie superflue, et continuera d’accompagner l’avenir.

 

DVD Ingmar Bergman : « La Source » et « Le septième sceau »

 

"La dame à la licorne" restaurée sur place et en Belgique est réinstallée au musée de Cluny - Paris 75005  Musée National du Moyen-âge. Thermes de Lutèce)