Aller au contenu principal
Le Sleng Teng de Wayne Smith

Le Sleng Teng de Wayne Smith

Le pionnier du Digital et auteur du titre mythique est mort.

Par Jean Morel

 

Il était une légende et un pionnier du reggae digital, Wayne Smith, l’homme derrière le mythique Sleng Teng s’est éteint le 17 février à l’âge de 48 ans après avoir été admis à l’hôpital de Kingston pour des douleurs d’estomac.

Wayne Smith, dans la mémoire collective, c’est un single, Under Me Sleng Teng, qui lui vaudra son statut d’artiste incontournable. Un cut digital d’un morceau préexistant, mais un cut suffisant pour faire le tour du monde.

Un titre amené par des élucubrations musicales techniques dans les studios de Jammy, un des Sound systems légendaires de Jamaïque.  En 1984, le cousin de Jammy apportait dans ses valises d’un obscur voyage un petit piano électronique Casio (le MT-40 pour les puristes), assez primaire, sur lequel les musiciens qui zonaient dans le studios se plaisaient à improviser.

 

 

Ces synthétiseurs possédaient dans leurs banques de sons un certain nombre de morceaux dont le "Something Else" d'Eddie Cochran. Noel Davey et Wayne présents tous deux dans le studio furent inspirés par l’idée de ralentir ce riff, pour le transformer en un cut, le Sleng Teng, une piste qui deviendra mythique, Mixée par Jammy, entrainant derrière lui tout une révolution du Reggae.

 

 

En effet dès son premier passage en Sound System, Under Me Sleng Teng, la version de Wayne Smith eut l’effet d’une bombe,  poussant Wayne à enregistrer tout un album d’après ces principes, le premier disque enregistré sans musiciens, entièrement à partir de programmes d’ordinateur, entrainant même une nouvelle dénomination, le Digital à ce qui deviendra par la suite un genre à part entière au sein du reggae.

 

 

Il devait jouer le 1er mars prochain au Mans mais laisse derrière lui une empreinte indélébile, une réorientation musicale de tout un genre, et une inspiration visionnaire. 

 

Merci à Max G.