Aller au contenu principal
Le Président a quitté le Premier Monsieur

Le Président a quitté le Premier Monsieur

Les chroniques d'Usbek & Rica, #19.

Par Thierry Keller

Voilà, c’est fini. Précisant qu’il s’exprimait à titre personnel et non en tant que Président, Jean-Pascal Martin a clarifié le flou qui durait depuis dix jours : « Je fais savoir que j’ai mis fin à la vie commune que je partageais avec Gérard Garnier », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Le Président a surtout mis fin à la situation qui s’était empoisonnée depuis qu’il avait été surpris par un photographe, le 20 janvier dernier, en train d’embrasser le pilote de l’Airbus présidentiel qui l’emmenait à Washington pour le sommet du G8. Une idylle qui dure, dit-on, depuis 2022, date de l’accession de Jean-Pascal Martin à l’Élysée, et que celui-ci n’a d’ailleurs pas cherché à nier (là, on est à la radio, mais croyez-moi, la photo est quand même assez explicite). Cela ferait donc trois ans que le Président mène une double vie ! La séparation entre le chef de l’État et le célèbre galeriste parisien a été jugée brutale, d’aucuns considérant même que Jean-Pascal Martin s’est comporté comme un mufle (je rappelle que Martin sortait d’une rupture très douloureuse avec l’acteur John Travolta quand il a rencontré Gérard Garnier, et qu’il n’aurait jamais trouvé les ressources, dit-on, de se faire élire sans lui).

topgun

Le pilote

Jean-Pascal Martin s’est comporté comme un mufle

Un débat très vif a aussi opposé sur les réseaux sociaux les partisans du Président et ceux de son ex-compagnon, et pas seulement dans la communauté gay. Le mot qui revient le plus pour qualifier le comportement du Président est « ingratitude ». Il faut dire qu’au fil du temps, Gérard Garnier avait su s’imposer comme un « Premier monsieur » moderne, plein d’humour, très à l’aise dans les voyages officiels et populaire auprès des autres premières dames et premiers messieurs, atténuant considérablement le caractère jugé austère du chef de l’État. Sur Radio Courtoisie, Christine Boutin, encore verte pour ses 81 ans, s’est déclarée choquée par une telle légèreté : « S’ils avaient été mariés, ça ne serait pas arrivé. » Avant de se raviser : non non, elle est toujours contre les unions contre-nature ! De son côté, Ludovine de la Rochère, l’ancienne présidente des « Manifs pour tous » qui, vous vous en souvenez, avaient agité le pays il y a dix ans, a réactivé son compte Twitter, dénonçant auprès de ses 32 followers « l’état de décadence d’un pays livré aux mains des sodomites ». Gérard Garnier, qui, dit-on, « s’y attendait », a rejoint dans la nuit sa résidence secondaire de Touraine, à l’abri des paparazzi. De source proche du dossier, il resterait « en bons termes » avec son ex-compagnon, se déclarant même « soulagé » de ne plus avoir à subir les lourdeurs de la vie à l’Élysée, un décorum « digne d’un autre âge ».


Les jumeaux du Président, Melchior & Lancelot

 


Mais qui va garder les enfants ?

Pour mémoire, Jean-Pascal Martin et Gérard Garnier s’étaient rencontrés lors des primaires UMP de 2021, Garnier étant le président du comité de soutien du futur Président. Souvent considéré comme son mentor, il a largement contribué à la victoire de celui qui était alors devenu son amant. Une nouvelle fois, se pose la question d’un statut du « premier monsieur ». Gérard Garnier, qui n’a jamais eu l’intention de quitter le monde de l’art, avait tout de même dû faire quelques concessions, comme de participer à des œuvres caritatives ou faire bonne figure lors du Noël du personnel de l’Élysée. Un rôle qui ne lui « convenait pas » selon son entourage, mais qu’il tenait avec une certaine dignité et une certaine élégance. Nul ne saurait dire à l’heure qu’il est si le Président compte s’installer avec son nouveau compagnon, le pilote. Mais une question demeure toutefois : qui va garder les enfants ? Jean-Pascal Martin et Gérard Garnier sont en effet les parents des petits jumeaux Lancelot et Melchior, nés en 2023 après un processus réussi de Gestation pour Autrui, autorisée par la loi sur la famille d’avril 2014. Comme tous les Français, les deux papas vont apprendre ce que c’est que la garde alternée ! Et si c’était ça, finalement, une « présidence normale » ?

Image à la une : Deux hommes s’embrassent lors de la Manif pour Tous  à Strasbourg, le 4 mai 2013.
Le pilote : Tom Cruise dans le film Top Gun, 1986
Les jumeaux : Dylan & Cole Sprouse © ABC 

Une chronique à retrouver sur le site d'Usbek & Rica