Aller au contenu principal
Notre palmarès des courts métrages de Clermont-Ferrand

Notre palmarès des courts métrages de Clermont-Ferrand

Chronique arbitraire et anticipée du Festival de Courts de Clermont.

Par Sophie Marchand

Demain commence la 36ème édition du Festival des Courts Métrages de Clermont-FerrandNova (investie par la cause des films de petites tailles) y sera dès le 2 février. Oui mais voilà, en attendant que la fête commence, on avait envie de vous mettre l'eau à la bouche.

Et on a donc décidé de proposer notre propre palmarès. Evidemment les films sont sélectionnés par catégories - mais nous n'en avons vu aucun. C'est donc nous qui décidons arbitrairement des élus ! Voilà donc, tout de go, les films sélectionnés et élus par nos soins. 

Dans la catégorie "Mon film est une référence à un autre film" 

  • 37°4 S, (Adriano Valerio) Vs. 37°2 le matin  (Jean-Jacques Beineix) 
  • Ce qui me fait prendre le train (Pierre Mazingarbe) Vs. Ceux qui m'aiment prendront le train (Patrice Chéreau)
  • La femme de Rio (Emma Luchini, Nicolas Rey) Vs. L'homme de Rio (Philippe de Broca) 
  • Hashima mon amour (Aurélien Vernhes-Lermusiaux) Vs. Hiroshima mon amour (Alain Resnais) 
  • Mélodie pour Agnès (Camille Authouart, Marie Larrivé) + La météo des plages (Aude Léa Rapin) = Les Plages d'Agnès (Agnès Varda). 
  • Shadow (Lorenzo Recio) Vs. Shadows (John Cassavettes) 
  • La Nuit Américaine d'Angélique (Joris Clerté, Pierre Emmanuel Lyet) Vs. La Nuit Américaine (François Truffaut)

 

Notre combinaison gagnante est Mélodie pour Agnès + La météo des plages = Les Plages d'Agnès.  Mais ça nous laisse avec une Mélodie pour des Plages - et là on ne voit pas bien.  

Dans la catégorie "Meilleure bande-originale"

  • Cargo Cult (Bastien Dubois) 
  • La Fugue (Jean-Bernard Marlin) 
  • T'étais où quand Michael Jackson est mort ? (Jean-Baptiste Pouilloux) 
  • Juke Box (Ilan Klipper) 
  • America (Alessandro Stevanon) 

 

Le grand gagnant est Cargo Cult. On a toujours préféré Gainsbourg à Mickael Jackson. 

Dans la catégorie "30 millions d'amis"

  • Pork & Luna (Xiao Yu Du) 
  • Les Chiens (Angèle Chiodo) 
  • Nuisible (Tom Haugomat, Bruno Mangyoku) 
  • Sangre de Unicornio (Alberto Vazquez) 
  • The Afternoon we Went to see the Pandas (Ric Aw, Pok Yue Weng) 

 

Bravo à Sangre de Unicornioenfin de la poésie, du rêve, de l'onirique au royaume des animaux.

Dans la catégorie "Le court le plus court".

Comme on vous l'a dit, on n'a pas encore vu les films, donc on sait pas. En revanche, on sait lire. Du coup ici on vote pour le titre le plus court, ce qui a le mérite d'être un critère tout aussi objectif. 

  • Olga (Kaur Kokk)
  • Ni-Ni (Melissa Hickey) 
  • Foad (Farzad Samsami)
  • Zima (Cristina Picchi) 
  • 37°4 S (Adriano Valerio)
  • Cut (Christoph Girardet, Matthias Mueller) 
  • Noah (Patrick Cederberg, Walter Woodman) 
  • Box (Tarik Abdel-Gawad)

 

Deux gagnants ex-aequo : Cut & Box avec un très beau trois lettres ! 

Notons que cette sélection nous permet de dégager une tendance. Parmi les trois sélections (Nationale, Internationale et Labo), les Français ont une tendance à opter des titres bien plus longs. D'ailleurs voici la catégorie des titres les plus longs (on parie que la sélection nationale en place quelques uns ? CQFD) 

Dans la catégorie "Le court le plus long"

  • Tout ce que tu ne peux pas laisser derrière toi (Nicolas Lasnibat) 
  • T'étais où quand Mickael Jackson est mort ? (Jean-Baptiste Pouilloux)
  • How Much Rain to Make a Rainbow ? (Alain Della Negra, Kaori Kinoshita)
  • Metube: August sings Carmen 'Habanera' (Daniel Moshel)
  • Everyone Thinks They're Special. Nobody Cares (Dara Bratt) 
  • That Afternoon We Went to See the Pandas (Ric Aw, Pok Yue Weng) 

 

Le long gagnant est Everyone Thinks They're Special. Nobody Cares. Il suffit de compter les lettres pour comprendre pourquoi ! 

Voilà. Evidemment nos votes, impressions et sélections sont susceptibles d'évoluer au fil du Festival. S'il suffisait de regarder le titre d'un film pour juger de sa qualité, cela se saurait. Alors à lundi ! En attendant, vous pouvez évidemment vous faire votre propre idée grâce à la bande-annonce du Festival.