Aller au contenu principal
"Je chante n'importe quoi mais je m'en fous"

"Je chante n'importe quoi mais je m'en fous"

Quand les Anglosaxons tentent de chanter en français, ça ne passe pas toujours.

Par Sophie Marchand

Parfois nos amis les Anglo-saxons savent très bien parler notre langue. Parfois on dirait juste qu'ils se sont dit que ça sonnait bien de rajouter quelques mots par-ci par-là, sans trop se renseigner sur leur sens. Comme quand, nous, on dit "Put your hands up in the air" parce que c'est classe. Et on a décidé de vous présenter un petit florilège des bons mots qui passent souvent inaperçus à l'écoute, notamment parce que prononcés d'une manière assez aléatoire.  Tout le monde connaît les fameux "Michelle ma belle, sont des mots qui vont très bien ensemble" et "Voulez-vous coucher avec moi ?" mais croyez-nous, il y en a d'autres ! 

Ah les Beastie Boys et le français. Toute une histoire, qui s'écrit parfois de manière confuse.  

A partir de 1'39, c'est effectivement un brouhaha que l'on peut entendre : "At Jean Vie with a pastry Ceci cela, oh n'est pas, qu'est-ce-que c'est le brouhaha"

Dès 0'20 le ton est donné : "J'ai des bonbons pour vous, mangez (...) Oui Oui, c'est vrai". Un peu creepy comme phrase. 


A partir de 2'42 - "J'aime faire l'amour surtout à trois". Ok, message reçu. 

 

Qu'est-ce que c'est ? Du joli français. 

Titre culte qui mérite un zoom sur un des couplets, que l'on comprend mieux une fois couché noir sur blanc : "Ce que j'ai fait, ce soir là / Ce qu'elle a dit, ce soir là  / Réalisant mon espoir  / Je me lance, vers la gloire ... OK" 

Quand on parle de paroles un peu absurdes, Arcade Fire répond présent. Non pas que ce soit pas poétique, mais honnêtement on comprend pas trop comment ils ont pensé à ça :  

"Une année sans lumière / je monte un cheval / qui porte des oeilleres / la nuit, mes yeux t'eclairent  /ne dis pas à ton père / qu'il porte des oeilleres". Promis, Papa n'en saura rien du tout. Je pense qu'en plus il s'en fout un peu du cheval. 

Le français, c'est quand même une langue hautement conceptuelle. C'est elle qui a donné naissance au doute cartésien, à la notion d'existentialisme ... On comprend que R.E.M se torture l'esprit dans la langue de Molière. 

"Combien, Combien de temps ? " On se demande aussi. 

Quand il s'agit de rendre hommage à Lucien M'B, ou Révolucien, un des pionniers du hip-hop, les gars d'A Tribe Called Quest n'hésitent pas à se servir de sa langue. En revanche ils ne savent pas forcément quoi lui dire.

A partir de 1'50 : "Comment allez-vous"? (...) Voulez vous (vous) Rendez vous (vous). Coucou (coo). Les poux poux (poo)". Hyper émouvant comme hommage. 

Aphex Twin n'est pas en reste quand il s'agit de traîner du côté de l'absurde. En témoignent ce clip, sa carrière, ses titres ... et ces paroles.

[scald=10695:sdl_editor_representation]

A 7'05, perdu au milieu de Ohhhhh -Ahhhahahhh - Mmmmmmmh un petit " J'aime faire des croquettes au chien" discret mais hyper efficace. 

Vous êtes pas obligés de tout écouter. Mais à partir de 5'29 si. Parce que ce qu'on entend est assez poétique, il faut l'avouer. 

"Quand une putain de colombe blanche chante sa chanson / C'est tout ce qu'on entend / Les jours se défilent comme de la ficelle dans le vent / Embobiné dans ma toile, je les dévoile à nouveaux / 10 ans mon ami, que rien d'autre ne compte / Elle n'était qu'une gamine à ce moment / Souffrant d'un cœur brisé, une douleur très profonde / C'est là où je l'ai aperçue, seule, prête à entamer ses 17 ans" - Pfiou ça c'est de l'émotion brute. 

Denis est visiblement le nom d'un Monsieur de chez nous qui fait rêver Debbie Harry. C'est marrant comme le simple fait de venir d'ailleurs donne de la valeur aux choses. A ce prénom par exemple.  

"Denis Denis, avec tes yeux si bleux / Denis Denis, moi j'ai flashé à nous deux / Denis Denis, un grand baiser d'éternité

Denis Denis, je suis si folle de toi / Denis Denis, oh embrasse-moi ce soir / Denis Denis, un grand baiser d'éternité"


Bon et puis on termine sur un classique bilingue. C'est comme un cours de français : tout ce que le type dit en anglais il y a une nana qui prend la peine de le traduire. Et inversement. C'est quand même hyper sympa ! C'est aussi une bonne manière de comprendre que l'anglais est peut-être un poil plus mélodique que le français.