Aller au contenu principal

On vous en a parlé dans 2h15

Retour sur les infos du jour !

Par Marie Misset

Les chats sont des affreux petits bonhommes



On le savait, ces petits rois de la mignonceté sont aussi de véritables fouines. C'est désormais prouvé, la science l'a dit. L'univerité de Tockyo l'affirme : Les chats sont capables de reconnaitre la voix de leur maître.

Ils savent exactement quand les maîtres les appellent, et s'ils ne répondent pas, c'est qu'ils choisissent volontairement d'ignorer l'appel.

Et nous, comme des idiots imbéciles, on continue de les aimer.



Elles vous les jettent en patûre



Selon une étude relayée par le Guardian, deux tiers des émissions mondiales de gaz à effet de serre accumulés dans l'atmosphères depuis le début de la révolution industrielle ont été émises par seulement... 90 entreprises.



Je vous vois avec vos fourches, et vos cordes vocales, prêt à prendre d'assaut ces affreux coupables du réchauffement climatique. Je vous les donne sans vergogne : les premiers sont les géants pétroliers américains, anglais et français : Chevron, ExxonMobil, BP, Shell et Total.




Cette étude a été publiée moins d'une semaine après l'échec de la conférence mondiale sur le climat à Varsovie. "Tour ce qu'on a, c'est des cacahouètes" a lâché le négociateur du Bengladesh.



Sors de ta chambre



Internet c'est bien, c'est la partage, c'est le savoir, c'est la mort des frontière, c'est le porno gratuit. Mais Internet est aussi une substance addictive, en témoigne le demi-millions de jeunes Japonais qui ne sortent plus de chez eux.



Pour combattre ce fléau, le gouvernement japonais a eu une idée : mettre en place des camps spécialisés où Internet et tous les gadget technologiques sont proscrits.


Au programme : la redécouverte de la nature, du sport, des discussions dans la vrai vie, et quelques rendez-vous avec des psys.


Un peu comme la première cure de désintoxication à Internet, qui a ouvert il y a quelques mois aux Etats-Unis.



Ce n'est que le début



Bitcoin par çi, Bitcoin par là. Ca vous fatigue ? Il faut vous y faire parce qu'on n'est pas prêt d'arrêter d'en entendre parler. Il y a onze mois, un Bitcoin valait environ 10 dollars, ce matin sur MT Gox, le Bitcoin se négociait à 1041 dollars.




Le prix d’un Bitcoin a bondi au cours des dernières semaines, à cause de la forte demande de la Chine et très probablement suite aux déclarations publiques des autorités financières américaines qui semblent approuver la monnaie numérique, au moins en partie.




Pendant ce temps, un homme vient de se rendre compte qu'il a jeté l'équivalent de 7,5 millions de dollar en jetant le disque dur sur lequel était stocké la clé pour accéder à ses bitcoins.

Une petite pensée pour lui.



Le triomphe de la lenteur



Plus vite, plus vite, toujours plus vite. Cette injonction de plus en plus pressante, c'est le cas de le dire, commence à nous peser tous. La télé publique norvégienne, NRKy apporte sa réponse. La Slow TV.
 
Depuis 2009, la Norvège a eu l'audace exceptionnelle de diffuser régulièrement des émissions pouvant durer jusquà 134 heures sans interruption, dans lesquels des voyages et autres choses sont filmés en temps réel.




Mieux encore, ça plait : un tiers des Norvégiens ont suivi l'Express côtier, un paquebot qui croise le long du littoral, une émission qui a duré cinq jours sans interruption.

Depuis NRK est allé encore plus loin, en diffusant par exemple la confection d'un pullover en huit heures et 35 minutes, de la tonte du mouton à la dernière maille.

Le fait que ces programmes rencontrent un succès retentissant en dit long sur le besoin de court-circuiter pour une fois le sablier moderne. 




De la dinde électrique pour Thanksgiving



Pouvoir manger les trucs les plus dingo sans grossir, donner au diabétique le goût du sucré sans les mettre en danger, permettre à des malades de retrouver des gouts perdu à cause de la chimiothérapie.




Tels sont les objectifs que se sont fixés les chercheurs de l'Université de Singapour, en mettant au poins un appareil qui, placé sur la langue, permet de simuler les saveurs de bases comme le salé, le sucré, l'acide ou l'amer.



Le principe : des stimuli électrique et thermique trompent le cerveau en faisant passer le tout pour des sensations gustatives.



Espérons qu'il ne se rende pas compte de la supercherie.