Aller au contenu principal

Terra Eco et Goldman Sachs tombent d'accord (lisez la suite quand même)

Un poids, deux mesures

Par Marie Missou

On peut lire ces derniers jours deux analyses identiques dans deux publications aux antipodes : Terra éco et Goldman Sachs s'accordent pour dire que très vite et de la façon dont c'est fait, le gaz de schiste ne sera plus rentable aux Etats-Unis. Goldman Sachs est plus précis et prend l'exemple du Dakota du Nord. A moins de faire autant de trou dans le sol américain, qu'une mite affamée dans un pull, la rentabilité de l'extraction du gaz de schiste ne sera plus garantie. 

 

Ce qui est amusant, ce sont les deux conclusions complètement différentes qu'ils en retirent. Terra Eco proposent d'y repenser à tête reposée, voire demande de se rendre compte de ce que cette course en avant a de dangereux, tandis que Goldman Sachs qui a massivement investi dans les gaz de schiste, préconise de creuser encore et encore telle des taupes aveugles jusqu'à ce que le Dakota du Nord mérite le nom de Gruyère du Nord.