Aller au contenu principal
Michel Antoine Burnier sans peine #13

Michel Antoine Burnier sans peine #13

Dernier épisode de ce Michel Antoine Burnier de A à Z.

Par Mélanie Bauer

Extrait de  l’entretien inédit avec Michel Antoine Burnier, André Gattolin et Alexandre Pessar en 2007 les lettres, V à Z. Pour tout savoir de la grande histoire  « Actuel ». La boucle est bouclée. Merci à Fadia Dimerdji, aux équipes Nova, Nova Prod et Novaplanet, ainsi qu’aux amis de MAB, de m’avoir permis de réaliser cet hommage.  Alors que la profession journalistique s’interroge plus que jamais sur son sens, Michel Antoine Burnier, avec cette belle leçon d’intelligence nous rend plus grand.

V commes ventes

Retour sur le magazine « Actuel »,  un premier numéro qui vend, puis  la dégringolade, il faut attendre le fameux numéro, «  A bas la société mâle » avec les filles du MLF, pour que le journal se stabilise à 40 000 ventes…

W comme Wolinski

« Actuel », c’est visuel, avec l’introduction du dessin, le journal trouve une partie de son identité, héritage du journal « Action », avec notamment les dessins politique et acides Wolinski, l’arrivée des dessinateurs à la rédaction, marquera un des tournants de la presse.

X comme Actuel Generation X

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, l’arrivée d’ « Actuel » n’est pas accueillie avec enthousiasme, ni par les grands media, ni par les petites élites branchées, Michel Antoine Burnier, raconte comment de la « La Coupole » aux journalistes généralistes, tout le monde snobe le journal underground.  Tout le monde ? Non, « Gotlib » par exemple sera un grand soutien pour le journal.

Y comme Actuel Generation Y

« Actuel », deuxième génération, garde sa mentalité de découvreur,  Jean-François Bizot ouvre ses portes (et son porte monnaie) aux jeunes artistes.   

Z comme Zut

Pourquoi tuer la poule aux œufs d’or ? La fin du premier « Actuel » le comment du pourquoi. 

 

Retrouvez les lettres précédentes, en cliquant ici.

FIN.