Aller au contenu principal
Michel Antoine Burnier sans peine #12

Michel Antoine Burnier sans peine #12

Abécédaire Hommage - de U à Z.

Par Mélanie Bauer

Alors que les six ans de la disparition de Jean-François Bizot approchent à grand pas ( le 8 septembre prochain ) rendons une fois de plus hommage à son ami Michel Antoine Burnier, parti lui, en mai dernier.

Suite et fin de ces temoignages classés en abécédaire, avant de retrouver les dernières lettres de l'entretien inédit avec MAB demain.

U comme Usurpation d’identité

Impossible d’échapper à la grande épreuve du surnom, dans la rédaction d’ « Actuel » chacun prouve sa capacité à se moquer de lui-même en subissant des salves de surnoms, témoignages de Jean Raoul Bernardin, Jean Rouzaud, Christophe Nick, Pascal Dupont, Yves Frémion, Jean Paul Ribes  Jean Michel Boissier, Andrew Orr , Thomas Johnson …

V comme Voltaire

Tous les trois mois, Michel Antoine Burnier organisait avec ses amis journalistes, Léon Mercadet et Jean Michel Boissier, des déjeuners «  bilans et perspectives », on y citait beaucoup Voltaire, en alexandrin, évidemment…

W comme Western

Abbas,  est un photographe iranien vivant à Paris.  En fait, il est bien plus que cela, membre de l’agence Magnum, il est connu pour son travail sur les religions.  De 1983 à 1986, il voyage au Mexique et ramène 14 pages de reportage pour "Actuel". Et là, comme dans un western mexicain, s’engage un rapport de force avec MAB …

X comme Xenophile

Xenophile. Qui manifeste de la sympathie pour les étrangers. Christophe Nick, raconte sa passion pour les pays de l’est mais aussi,  la grande culture de MAB à la fois sur les politiques à l’est mais aussi sur leurs dissidences.

Y comme Yéti

Jean Rouzaud avec une histoire formidable qui explique bien le rôle de Michel Antoine Burnier dans la rédaction d’ « Actuel » : MAB, le seul qui n’était pas hippie, était aussi terrifiant que le Yeti son surnom était … Roger Frigo.

Z comme Zoom

Abbas, notre cowboy de la photo, nous apprend un nouveau mot : P.O.B traduisez, « Print orientated bastard ». Pour lui, MAB, était avant tout un homme de mot.   


Retrouvez les lettres précédentes, en cliquant ici.