Aller au contenu principal
Michel Antoine Burnier sans peine #7

Michel Antoine Burnier sans peine #7

Découvrez chaque jour Michel Antoine Burnier de A à Z.

Par Mélanie Bauer

Extrait de  l’entretien inédit avec Michel Antoine Burnier, André Gattolin et Alexandre Pessar en 2007, les lettres, S, T et U.

 

 

S comme Sartre

Michel Antoine Burnier le dit très bien dans cette interview, il est un « Sartrien furieux » !  Il raconte sa rencontre en mars 61 avec son héros, grâce à la revue « temps moderne » et au philosophe Jean Pouillon.

En 1966, MAB publie « Les existentialistes et la politique » (édition Gallimard) qui n’est rien d’autre que son mémoire présenté au diplôme de l'Institut d'Études Politiques de Paris en 1963.

Plus de 40 ans plus tard, après moult livres à propos de Sartre, début 2007, il écrit avec Michel Contat, pour France 2, l’adaptation de leur livre,  "Sartre Roman", qui raconte le pacte amoureux entre Sartre et Beauvoir .

Dans une interview, il explique, que pour sa génération, énormément de jeunes intellectuels - hommes, mais aussi femmes -, qui ont vingt ans dans les années cinquante ou soixante, ce pacte représente un idéal. Ce fut son cas. « Pendant toute une période, je me suis demandé avec impatience où se cachait ma Simone de Beauvoir... ».

Touchant.

 

 

T comme témoignages

«  Actuel fera parler ceux qui se taisent. Et fera taire ceux qui ne font que parler ! »

La force du magazine « Actuel », c’est sa connexion avec son époque,  MAB raconte que dés le 4è numéro, la rédaction reçoit un  nombre de courriers délirants de gens perdus en province, isolés des avancées du monde. L’idée s’impose alors naturellement : ce numéro 5 sera composé uniquement de courriers des lecteurs.  

 

 

U comme Underground

Jean-François Bizot, est un visionnaire, alors qu’il est journaliste à L'Express de 1967 à 1970, Jean-Jacques Servan-Schreiber l'envoie aux États-Unis. Là, il croise la « Beat Generation » Kerouac et Ginsberg et rapporte son premier article publié. Quand il rentre en France, il veut imposer un « underground » qui n’existe pas encore. Il dit à MAB, même si il n’y a pas encore d’underground dans l’hexagone, il faut écrire et  faire comme si cela existait déjà. C’est ainsi qu’Actuel, devient le premier organe de « Free Press » à la française …

 

 

 

Retrouvez les lettres précédentes, en cliquant ici.

Et avant de retrouver les dernières lettres de l’abécédaire de MAB, retrouvez dés demain les premières lettres de témoignages des proches de Michel Antoine Burnier.