Aller au contenu principal
Michel Antoine Burnier sans peine #3

Michel Antoine Burnier sans peine #3

Découvrez chaque jour Michel Antoine Burnier de A à Z

Par Mélanie Bauer

G comme " Guérilla " 

Nous sommes en plein 68, MAB a 26 ans, il est à la fois révolté par les tortures en Algérie, il soutient d’ailleurs le FLN, il est communiste, précisons, anti-stalinien et surtout, il est Sartrien.

 

Entre 1966 et 1968, avec Jean Schalit rencontré au sein du journal communiste «  Clarté », Michel Antoine Burnier cherche à créer de nouvelles voies pour les medias, notamment avec le projet « Guérilla », qui ne verra jamais le jour, mais qui précède « Action » qui, lui, sort en plein mai 68.

 

Raconter des histoires

MAB, s’interroge encore et toujours sur les meilleurs moyens d’être témoin et acteur de son temps. Avec « Actuel » sa vision du journalisme a changé. Raconteurs d’histoires, les journalistes d’« Actuel »  parcourent le monde pour en écrire les nouveaux récits.   1970, tout a changé depuis les années 60 ! Beaucoup de journaux ne l’ont pas compris, mais Jean-François Bizot et Michel Antoine Burnier en ont l’intuition, il faut présenter l’actualité autrement…

 

Indépendance

Ne pas s’enfermer dans une rédaction, Jean-François Bizot  collabore avec "Libération", traduit Bukowski, Michel Antoine Burnier écrit avec Patrick Rambaud des romans historiques, cette indépendance de pensée permet à «  Actuel » de s’enrichir plutôt que de rester focalisée sur son nombril…

 

Extrait de  l’entretien inédit avec Michel Antoine Burnier, André Gattolin et Alexandre Pessar en 2007 -  découvrez Michel Antoine Burnier de G à I :

  • G comme « Guérilla »
  • H comme « Histoires »
  • I comme «  Indépendance » 

 

Retrouvez les épisodes #1 et #2 !