Aller au contenu principal

Avec nos amis, contre la censure

Nova soutient l'appel "Nous avons le droit de savoir", Le Point et Mediapart dans l'affaire qui les oppose à Bettencourt

Par Adrien Gingold

Nova s'associe à la quarantaine de titres de presse, associations de défense des libertés et syndicats qui ont lancé ce matin au siège de RSF l'appel "Nous avons le droit de savoir". 

Le point de départ est simple : le 4 juillet, il y a quelques jours, la cour d'appel de Versailles a donné huit jours au site d'information Mediapart et à l'hebdomadaire Le Point pour retirer de leurs sites les articles citant des enregistrements clandestins de Liliane Bettencourt et les documents audio sous peine d'une amende de 10.000 euros par jour de retard.

"En signe de protestation, nous faisons désormais nôtres toutes ces informations et nous encourageons les médias, les associations, les élus, les citoyens à les reprendre immédiatement et à les diffuser par tous les moyens démocratiques en leur possession", annoncent les signataires de l'appel.

Nova se joint à ce postulat et à cet appel pour la liberté d'expression, et contre la censure. Fermement.