Aller au contenu principal

Syrie, la solution Sarah Palin !

La "politicienne" donne son avis sur le conflit. Pourquoi on n'y avait pas pensé ?

Par Sophie Marchand

Le conflit syrien fait rage, et l’on a appris il y a quelques jours que le bilan humain s’élevait à 93 000 morts. La question de l’intervention des forces étrangères dans cette guerre civile divise – mais Sarah Palin, dont on salue d’ailleurs le retour en politique, a une bonne idée ! 

« Je pense que tant que nous ne savons pas ce que nous faisons … laissons ces pays islamistes, qui ne respectent même pas les droits de l’homme fondamentaux, se déchirer entre eux en criant « Allah Akbar » … Laissons Allah régler tout ça » : cette petite phrase, pleine de mépris et d’ignorance sous-entend trois choses : d’abord, l’absence de commandement militaire efficace qui est un petit tacle à l’administration Obama.

Ensuite en évoquant ces "pays islamistes", la politicienne montre encore sa grande connaissance en matière de géopolitique, sachant que l’on parle d’une guerre civile qui divise la population syrienne, et que l’intervention étrangère est très limitée.

Enfin, en proposant de laisser ces extrêmistes s’entretuer en attendant qu’Allah vienne les sauver, cette évangélique fervante qui n'hésite pourtant pas à se référer à la puissance divine, se montre encore un peu plus méprisante à l'égard de l'Islam.  

Bref, avec son discours sur la « Foi et la Liberté », Sarah Palin nous rappelle combien elle sait de quoi elle parle.