Aller au contenu principal

Morris, le chat qui voulait être maire

Las de la corruption, des citoyens mexicains ont proposé la candidature de Morris "contre les rats"

Par Sophie Marchand

Le slogan de Morris, un félin-politicien se résume en quelques mots « For a Xalapa Without Rats ». La référence est claire – les rats, ce sont tous les politiciens corrompus qui rongent les finances, empêchent la justice et laisse la peste de la violence se répandre.

La ville de Xalapa, située dans l’Etat du Veracruz, accueillera des élections locales le 7 juillet. Et plutôt que d’apporter leur soutien à l’un des candidats officiels, deux jeunes hommes ont voulu proposer la candidature de Morris.

Son programme a le mérite d’être clair : à part l’anéantissement des rats, Morris ne promet rien. Il reste un chat et avoue qu’il se consacrera à ses loisirs habituels.

Or derrière la blague, c’est la corruption de tout le système politique qui est mise à nue : et le Candigato (comme on le désigne sur internet) a d’avantage de succès sur les réseaux sociaux que trois des quatre candidats principaux. Pas de grandes promesses, mais pas de mensonges non plus.

Il y a trois ans, c'est Fidel le chien qui concourait à la mairie de Guadalajara et qui remportait plus de voix que le candidat du PRD (Partido de la Revolución Democrática). 

Retrouvez ici sa page Facebook 

Et si Morris est élu maire, il ne sera pas seul : il pourra faire des congrès avec son ami Stubbs le cat, maire honorifique de la bourgade de Talkeetna (Alaska) depuis 15 ans !